jeudi 31 mai 2012

Veuf de Jean-Louis Fournier


"Tu as été ma plus belle qualité. J'espère ne pas avoir été ton plus gros défaut."


Jean-Louis Fournier a perdu sa femme Sylvie, du jour au lendemain il se retrouve veuf et ne sait plus comment agir et réagir. Comment vivre alors que la personne qui partageait votre vie, à qui vous teniez tellement n'est plus de ce monde ? Il a trouvé la solution, écrire un livre qui parle de sa femme, mais de son point de vue.


   Titre Original : /
   Éditeur : Stock
   Nombre de pages : 160 pages



Typique de Jean-Louis Fournier, il prend les aléas de la vie et plus particulièrement de sa vie pour écrire ses romans. Après en avoir écrit plusieurs sur son enfance, ses enfants, il s'attaque maintenant au décès de sa femme. La première phrase qu'il prononce porte à sourire "Je suis veuf, Sylvie est morte le 12 novembre, c'est bien triste, cette année on n'ira pas faire les soldes ensemble". La première impression est, en fait la mort de sa femme ne le touche pas tant que ça, mais au fur à mesure des pages, on se rend compte qu'il en souffre énormément, qu'il ne sait pas comment faire pour vivre sans elle, et malgré ses notes d'humour, son ironie, on comprend qu'il est perdu et qu'elle lui manque. Ce roman est vraiment un très bel hommage à sa femme, écrit en toute simplicité et en toute franchise, il n'a pas peur de dire ce qu'il pense et se fiche de ce que les autres pourraient en penser. 

En résumé, j'ai beaucoup aimé, Jean-Louis Fournier à un don pour tourner certaines choses à la dérision et malgré le côté triste de ce roman, il parvient à faire preuve d'auto-dérision. Ce livre a vraiment été rapide à lire, et quand on le commence, on ne s'en décroche pas !




1 commentaire:

  1. Très bon livre, très bel hommage. J'ai adoré le chapitre où il aborde le questionnaire qu'il reçoit du funérarium suite au décès de sa femme. A lire absolument.

    RépondreSupprimer