dimanche 2 septembre 2012

Une larme m'a sauvée d'Angèle Lieby


" On existe que dans le regard des autres. Sans ceux de Ray et de Cathy, je le crains, je serais déjà morte. "


Angèle se rend à l'hôpital un 13 juillet au soir pour un mal de tête qui la fait horriblement souffrir, les médecins décident alors de la plonger dans un coma artificiel afin de trouver plus facilement de quel mal elle souffre. Seulement alors qu'elle devrait se réveiller de son coma, elle reste désespérément avec les yeux fermés, les médecins en concluent rapidement qu'elle ne se réveillera pas. Mais ce qu'ils ne savent pas c'est que sous ce coma apparent Angèle est consciente de tout, des sons qui l'entourent, de la douleur qu'on lui procure avec des soins ou des tests pour vérifier si oui ou non elle est dans le coma ou cliniquement morte...


   Titre Original : /
   Éditeur : Les arènes
   Nombre de pages : 231 pages



C'est un témoignage que j'avais beaucoup envie de lire car c'est une histoire qu'on retrouve souvent dans les romans. La personne qui est dans le coma qui entend tout de ce qu'il se passe autour d'elle, certes dans la plupart des cas le personnage est en dehors de son corps mais ça rapprochait un peu de la fiction et j'étais curieuse de découvrir ce qui pouvait se passer dans la réalité. Ce fut une bonne lecture, le roman est bien écrit, on imagine très bien ce qu'à pu ressentir Angèle Lieby pendant son "coma" et on ne voudrait surtout pas être à sa place ! A travers le livre on suit son évolution du coma au "retour" à la réalité qu'elle doit en partie à ses proches. En effet les médecins l'avaient diagnostiqué cliniquement morte, ils voulaient arrêter les machines, heureusement son mari s'y est opposé, et quelques jours plus tard une larme coulait le long de la joue d'Angèle. Larme qui l'a, en quelques sortes, ramené à la vie car suite à cette manifestation de vie elle s'est mit à bouger le petit doigt et ouvrir les yeux.
J'ai beaucoup aimé cette lecture, tout ce que je reprocherai ce sont les quelques fautes d'orthographe dans le livre mais aussi les éléments qui se succèdent parfois sans cohérence. Un coup elle ne sait pas bouger et le chapitre qui suit elle est en train d'essayer de marcher dans le couloir avec des aides soignantes. Quelques introductions à ces changements auraient donné un plus à la lecture.

En résumé, une bonne lecture, c'est une histoire à lire, mais pour ma part pas à relire...




4 commentaires:

  1. Ce n'est pas le genre de lecture vers lequel je me tournerai..
    Sinon, je viens de finir 16 Lunes commencé depuis 4 jours maintenant^^' Je pensais pas le lire si vite vu le pavé, j'ai eu peur au début !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus ce n'est pas du tout le genre de livre que je lis habituellement mais la curiosité m'a poussé à le lire...
      Je commence 16 lunes ce soir, j'espère le lire aussi vite que toi ! =)

      Supprimer
    2. J'espère qu'il te plaira, j'ai bien aimé. Mais c'est les 250 premières que j'ai trouvées difficiles.. Après tu es dedans et il est vraiment bien! :)

      Et bien c'était pendant que j'étais en vacances, le 10 Août! :)

      Supprimer