Nos étoiles contraires de John Green



"Le monde n'est pas une usine à exaucer les voeux."

Hazel est une jeune adolescente de 16 ans qui depuis trois ans a un grave cancer. Depuis quelques temps, la maladie stagne au quatrième et dernier stade, et Hazel commence à avoir beaucoup de mal à supporter sa situation au point qu'elle commence à se laisser aller et ne plus sortir de chez elle. Mais sa mère ne l'entend pas de la même façon et la force régulièrement à se rendre à un groupe de soutien où se réunissent tous les "miraculés" du cancer. Le but de cette réunion est de raconter son expérience, chose que Hazel déteste et partage avec son voisin de chaise Isaac. Mais le hasard fait bien les choses, le jour où Hazel décide définitivement de quitter le groupe de soutien, sa mère la force à s'y rendre une dernière fois. C'est là qu'elle y rencontre Augustus, un ami d'Isaac en pleine rémission. Le courant passe tout de suite entre les deux jeunes gens, très vite ils se trouvent des points communs et se lient d'amitié. Une amitié exceptionnelle car Hazel fréquente enfin quelqu'un qui la comprend et avec qui elle peut partager ce qui lui tient à coeur. C'est alors que de ces confidences naissent une complicité encore plus forte qui les mènera dans une aventure qu'ils n'auraient jamais imaginés ni l'un, ni l'autre...


   Titre Original : The Fault in Our Stars
   Éditeur : Nathan
   Nombre de pages : 323 pages


Pour être franche, quand j'ai acheté ce livre j'ignorais tout de son histoire, je n'avais pas lu son résumé ni sur la quatrième de couverture (résumé qui n'est pas présent d'ailleurs mais qui est remplacé par les impressions des personnes qui ont lu le roman), ni sur internet. Je me suis fiée aveuglément à tous les commentaires positifs, à toutes les bonnes notes, à tous les coups de coeur que j'ai pu voir sur la blogosphère. Je pense que sans ça, jamais je n'aurais été attirée par ce livre, le titre ne me tente pas plus que ça, je ne connais pas l'auteur, et la couverture n'est pas particulièrement attrayante. Je la trouve très jolie, mais si par exemple j'aurai côte à côte cette couverture et celle d'Éphémère de Lauren DeStephano, j'aurai choisi celle d'Éphémère.
Je ne comprends pas bien le lien entre la couverture et le livre d'ailleurs (si quelqu'un peut éclairer ma lanterne, une réponse à cette question est la bienvenue !) car un fond bleu et deux nuages... Mis à part le contraste des "couleurs" (couleurs entre guillemets vu que techniquement le blanc et le noir ne sont pas des couleurs) qui correspond au contraire, et donc au titre (titre qui s'explique dans le livre). J'ai beau aimer le bleu, je n'arrive pas à être attirée par cette couverture.
C'est une histoire difficile à qualifier, et ce qui est écrit sur la couverture "drôle, poignant" ou sur la quatrième de couverture "C'est une fille qui a le cancer, qui rencontre un gars qui a le cancer. C'est génial !" représentent à la perfection le livre et l'histoire. Ce livre est plein de fraicheur, Hazel est une adolescente comme n'importe laquelle de son âge et a vraiment le caractère d'une adolescente normale et l'entendre blaguer, être ironique à longueur de temps rend l'histoire beaucoup plus prenante car on s'attache à son personnage, et Augustus qui a le même tempérament que la jeune fille est tout aussi attachant. L'histoire entre ces deux, l'humour très présent au long du roman et l'émotion rendent ce livre incroyablement addictif. Et pour cause, je l'ai lu en moins de 24h alors que cela faisait un mois que j'étais sur le livre précédent ! Je ne voulais pas lâcher ce livre plus de quinze minutes sans vouloir le reprendre et lire la suite !
J'ai eu un coup de coeur pour les deux personnages principaux, tout d'abord Hazel qui a une personnalité à laquelle on ne peut que s'attacher ! Et puis un coup de coeur pour Augustus qui a la même mentalité, et une personnalité similaire. Sinon j'ai beaucoup apprécié le personnage d'Isaac qui est à la fois agaçant et adorable, j'ai parfois eu envie de le claquer contre le mur. Il y a aussi le personnage de Kaitlyn que j'ai beaucoup apprécié et j'ai regretté de ne pas en savoir plus sur elle et sur son amitié avec Hazel. Je n'ai trouvé aucun personnage détestable, même Patrick, aussi agaçant soit-il, m'amusait plus qu'autre chose !
La dernière fois que j'ai acheté un livre que j'avais vu en coup de coeur chez les blogueuses j'étais ressortie de ma lecture, avec une bonne impression mais bien loin du coup de coeur. Cette fois en revanche, je rejoins l'avis de toutes ces blogueuses, de toutes ces critiques que j'ai pu voir. Ce livre est un COUP DE COEUR ! C'est vraiment un livre exceptionnel, j'ai pris un plaisir coupable (Guilty Pleasure quand tu nous tiens) à lire ce livre. Pourquoi un plaisir coupable ? J'ai commencé à lire ce livre, sur une cancéreuse, et à la page 25 j'ai eu un rire, jamais je n'aurais imaginé rire en lisant ce genre de livre et c'est pourtant ce que j'ai fait très souvent lors de ma lecture. Ce livre m'a vraiment partagé entre rires et larmes et j'ai trouvé ça juste formidable. Je pense d'ailleurs lire "Qui es-tu Alaska ?" du même auteur.

En résumé, lisez ce livre ! Il est magnifique, pas déprimant le moins du monde, il nous montre la vie sous un angle qu'on n'a pas l'habitude de voir. Certes c'est une fiction et l'auteur nous le précise bien, mais ce livre montre selon moi la dure réalité de la vie, qu'il y a de nombreux nuages, parfois ce sont de bonnes journées, et parfois de mauvaise (je tiens peut être là la signification de la couverture...). Sur ce je vous souhaite une très bonne lecture et si vous voulez qu'on discute du livre, de qu'on mette en commun nos impressions, n'hésitez pas à me joindre par mail (vous trouverez mon adresse dans l'onglet "contact").









Chroniques de mes partenaires : Je suis Livrivore - Mon Repaire Littéraire - Éphémère

Commentaires

  1. Je pense que les deux nuages représentes les bons et les mauvais moment ... en tout cas, c'est comme ça que je l'ai interprété ;-)
    Qui es-tu Alaska ? est dans ma wish list ^^ Je l'ai mis après avoir lu Nos étoiles contraires.

    (J'écris mon commentaire au fur et à mesure de ma lecture de ta chronique, et je viens de voir qu'on a finalement la même signification pour la couverture ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui on a la même signification, en fait cette signification m'est venue en écrivant ma chronique =)
      Qui es-tu Alaska ? je viens de l'emprunter à ma médiathèque, donc je verrais bien ce que ça donne !

      (et ne t'inquiètes pas je fais pareil en général XD)

      Supprimer
    2. Qui est tu Alaska est presque aussi bien lisez le !!!!

      Supprimer
  2. Je dois le lire pour un challenge, j'espère que j'aimerais autant que toi. J'ai vu quelques critiques négatives aussi donc je ne place pas la barre trop haut...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère aussi car il m'a vraiment plu ! Après il est vrai que les goûts de l'un ne fait pas forcément les goûts de l'autre =)

      Supprimer
    2. Je l'ai lu et j'ai vraiment adoré, même si ça n'a pas été un coup de coeur. L'histoire est toute jolie et toute triste :(

      Supprimer
    3. Ahhh tant mieux alors ! Même si ce n'est pas un coup de coeur je suis contente que tu ai adoré !
      Oui Magnifiquement triste :)

      Supprimer
  3. J'ai moi aussi beaucoup aimé cette lecture ! :D

    RépondreSupprimer
  4. J'avais aussi beaucoup aimé ce livre, une très bonne découverte :)

    RépondreSupprimer
  5. J'ai l'e-book dans ma tablette, il faut que je le lise !
    Merci pour ta chronique =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui ! Il faut que tu le lise il en vaut vraiment la peine ! =)

      Supprimer
  6. Un coup de coeur pour moi aussi ! =) On passe vraiment par toutes les émotions en lisant ce livre !
    J'ai bien aimé aussi "Qui es-tu Alaska ?", même si je l'ai trouvé un poil moins bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai emprunté "Qui es-tu Alaska ?" à la médiathèque mais je n'ai pas encore osé me lancer de peur d'être déçue et ce que tu me dis ne me rassure pas... :-/

      Supprimer
  7. http://monrepairelitteraire.weebly.com/28/post/2014/02/nos-toiles-contraires-de-john-green.html

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire