jeudi 4 juillet 2013

La poupée de porcelaine de Maxence Fermine


"Lorsqu'on disparaît pour la première fois, on fait un rêve. La deuxième fois, on ne rêve plus. La troisième fois, on ne vit plus que dans les rêves des gens qu'on a connus."

Malo se rend pour la deuxième fois au Royaume des Ombres, cela fait plus d'un an qu'il n'y est pas retourné et quand il arrive dans ce pays étrange tout lui semble étranger et pour cause ! Il se retrouve perdu au milieu de nulle part avec pour seul refuge possible un manoir qui semble terriblement effrayant ! Et pour cause, il est habité par l'effrayant Sir Luke qui a pour passion de donner vie aux jouets qu'il trouve les plus laids pour les exposer dans son musée des horreurs... Comment lui échapper ? Telle est la question que Malo se devra de résoudre s'il veut sortir de là et retrouver Lili la petite marchande de rêve...


   Titre Original : /
   Éditeur : Michel Lafon
   Nombre de pages : 169 pages


Livre reçu dans le cadre de la dernière Masse Critique de Babelio. C'était la première fois que je participais à cet événement de Babelio et j'avoue avoir eu un peu peur. Et pour cause ! Quand j'ai reçu ce livre, je me suis rendu compte qu'il s'agissait d'un tome 2, or il n'était noté nulle part au moment de la sélection qu'il s'agissait d'un second tome et, je n'avais pas lu le premier et ne l'avais pas sous la main pour le lire. Finalement, après un bref échange de mail avec le responsable de la masse critique, et renseignement de sa part, il m'a affirmé que ce livre pouvait très bien se lire sans forcément avoir lu le précédent. Et je confirme ! Je n'ai eu aucun mal à comprendre ma lecture ! 
La couverture est juste magnifique ! Sombre et à la fois élégante avec l'illustration de cette petite poupée de porcelaine, le roux de ses cheveux contraste vraiment avec le reste de la couverture et c'est ce qui m'a séduit lorsque j'ai postulé. Cette couverture à la fois mystérieuse et si jolie ! Et puis j'ai entendu tellement de bien de Maxence Fermine que je voulais essayer.
J'ignorais avant de le commencer qu'il s'agissait d'un roman jeunesse car je connais Maxence Fermine dans les romans adulte (comme par exemple Neige que j'ai déjà eu l'occasion de feuilleter sans le lire) donc ma surprise a été assez grande quand j'ai commencé à lire. Car oui, on se rend compte dès le début qu'il s'agit d'un roman jeunesse, l'écriture est vraiment légère et fluide. L'histoire est assez originale ce petit garçon qui a découvert un monde imaginaire et qui y a vécu des aventures un peu à la Peter Pan mais en plus terrifiant. Il s'y est fait des amis et en particulier Lili la petite marchande de rêves. Il n'a qu'une envie la revoir, et son rêve se voit réalisé quand par hasard il entend deux nains parler le Vermot (une sorte de patois du Royaume des Ombres). Il décide alors de les suivre dans l'espoir de retourner dans ce fameux pays. Mais à ses risques et périls ! Qui sait où il va se retrouver ! C'est là qu'il tombe sur le mystérieux et terrifiant Sir Luke, le doute envahit alors Malo, a-t-il bien fait de suivre ces deux nains ?
Niveau personnage j'avoue que j'ai eu un coup de coeur pour Septimus ! Malheureusement il est loin d'être un des personnages principaux. Malo est assez sympa comme enfant on le découvre et accroche facilement à sa personnalité un peu banale. Je n'ai pas accrochée à d'autres personnages Louison, la poupée de porcelaine est un peu naïve mais à sa décharge c'est une poupée qui prend vie uniquement sous les tours de magie de Sir Luke et qui ne connait donc rien de la vie.
J'ai beaucoup aimé ce petit roman, mais je n'ai qu'un seul regret : ne pas avoir lu le tome 1 avant ! Même si j'ai adoré ma lecture j'aurai vraiment voulu avoir plus de détails sur Lili, le Royaume des Ombres et apparemment Septimus de qui on parle un peu plus dans ce premier tome. Alors je pense que dès que j'en aurais l'occasion, je me jetterai sur ce premier tome pour le lire ! Et j'attends avec impatience le prochain ! Car oui, il y en aura un autre (il est marqué "A suivre..." sur la dernière page).

En résumé, une très bonne découverte que je conseillerai aussi bien aux plus grands qui ont gardé un coeur d'enfant qu'aux plus jeunes qui commencent à peine à lire ! Une histoire magnifique et facile à lire !





4 commentaires:

  1. Maxence Fermine que je souhaite lire depuis un moment déjà, sa plume est très poétique selon ses lecteurs, je pensais m'attaquer à sa biblio adulte mais là tu me donnes envie de pénétrer la bulle jeunesse. La couverture est jolie comme tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La petite marchande de rêves a une très jolie couverture aussi ! En tous cas je te le conseille !

      Supprimer
  2. J'aurai également aimé voir un peu plus Septimus... J'adore les couvertures de cette saga, et la plume de l'auteur ♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu d'autres ouvrages de cet auteur (à part Neige mais celui là est à part ) mais j'ai vraiment beaucoup aimé sa plume ! Il faudrait que je pense à lire le premier tome :)

      Supprimer