Éprise au piège d'Hélène Destrem



"Des larmes silencieuses roulent sur mes joues. Je désespère de parvenir à l'atteindre un jour, de quelque manière que ce soit."

Karen a 19 ans quand elle rencontre Christian, très vite c'est le coup de foudre, Karen est bien décidée à vivre pleinement cet amour et rien ne pourra la faire changer d'avis. Pas même quand Christian lui annonce qu'il est en fait un nomade, qu'il fait partie des gens du voyage. Karen se contre-fiche de ce détail, mais quand se rapproche le jour de sa rentrée à l'université, Christian lui pose un ultimatum, soit elle vient vivre avec lui et abandonne ses études, soit elle part à l'université et c'est finit entre eux. N'écoutant que son coeur, Karen emménage donc dans la caravane de Christian. Très vite, elle comprend que cette vie lui réserve beaucoup de surprises car la façon de vivre des gens du voyage est totalement différente de celle des "paysans" comme ceux-ci appellent les gens de la ville. En effet, selon leur mode de vie, la femme se doit de rester dans la caravane à faire le ménage, à cuisiner et s'occuper les enfants. Les seules tâches qui incombent à la gente masculine est de travailler pour ramener de l'argent et de mettre les pieds sous la table. D'abord choquée par ce rythme de vie contraire à ses idéaux, elle décide d'accepter cette vie par amour. Très vite elle déchante, Christian qui était doux et attentionné au début devient peu à peu violent aussi bien verbalement, que physiquement. Tentant le tout pour le tout pour sauver son couple, elle décide de fonder une famille pour renforcer leur lien, retrouver ce qui les unissait au début. Mais cela sera-t-il assez pour que Christian retrouve les petites attentions du début de leur relation ?


   Titre Original : /
   Éditeur : Édition Les 2 encres
   Nombre de pages : 365 pages


Service presse de la part de la maison d'édition Les 2 encres que je remercie encore ! Personnellement je n'aurais jamais été attirée par ce livre, le style témoignage très peu pour moi en général et l'univers des gens du voyage n'est pas ce qui m'attire. 
La couverture est très représentative du livre, on y voit Karen en fond, et à côté de la caravane trois personnes, j'ai d'abord crut que le personnage debout était Christian, mais en fait non, il s'agit de trois enfants. J'avoue que cette couverture donne envie de lire le livre et de découvrir quelle est la raison de la détresse de la jeune fille.
L'histoire est écrite sous forme de témoignage, et on apprend dès le début qu'elle est inspirée de faits réels. Le tout est écrit à la première personne ce qui fait qu'on entre facilement dans l'état d'esprit de Karen.
Je n'ai pas vraiment de personnage coup de coeur, ce n'est pas le genre de livre qui le permet, j'ai néanmoins adoré la petite Naomie. 
J'avais régulièrement envie de secouer Karen et lui dire de se réveiller, de reprendre sa vie en main, mais en même temps j'arrivais à la comprendre. Comme on dit "le coeur a ses raisons que la raison ignore" et ce livre illustre à la perfection cette phrase. Quand on lit se récit, on se demande comment elle fait pour supporter tout ça, d'un point de vue extérieur on se dit qu'on se serait déjà sauvé depuis longtemps. Et pourtant, quand on lit cette histoire, on ne peut s'empêcher de se dire que c'est facile à dire, mais pas forcément facile à faire. Car pour accepter de supporter ce genre de vie, il faut vraiment être très amoureuse, alors oui, quand on a renoncé à tout par amour, ça doit être très dur de prendre une décision quand tout tourne au vinaigre. Que faire ? Persister ou abandonner au risque de perdre le peu qu'il nous reste ? C'est une histoire très réaliste qu'on lit ici, et malgré que ce n'est pas du tout mon style j'ai adoré lire cette histoire car la curiosité de ce monde que j'ignore qui est celui des gens du voyage et cette vie qu'on suit ligne après ligne. Ces espoirs qu'on essaye d'avoir avec le personnage rend cette histoire très belle et très touchante. La seule chose que j'aurais à reprocher dans ce livre et que, comme il est écrit sous forme de témoignage, il y a très peu de dialogue et est donc très compact, sans compter qu'un chapitre fait au minimum 30 pages, moi qui aime les chapitres cours, j'ai eu beaucoup de mal avec ce détail. Ce qui explique ma note de quatre sur cinq. J'ai aimé le livre, mais ce détail a rendu ma lecture un peu lourde et longue, moi qui aime lire un chapitre par-ci, par là dans la journée, je ne pouvais pas le faire avec ce livre.

En résumé, une histoire touchante et très belle, je félicite l'auteur pour sa plume qui m'a captivé dès les premières lignes. Je conseille à toutes les personnes un peu curieuse sur le mode de vie des gens du voyage, qui aiment les témoignages ou les histoires dramatiques de lire ce livre. 







Commentaires