La Sélection de Kiera Cass








"Et c'est ce genre de filles que je vais côtoyer. Ô joie, ô bonheur !"









35 candidates. 1 couronne. La compétition de leur vie.
Quand la dystopie rencontre le conte de fées !

Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne...
Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d'Illeá, la « Sélection » s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le cœur du jeune Prince Maxon, l'héritier du trône. Mais pour America Singer, qui a été inscrite d'office à ce jeu par sa mère, être sélectionnée relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu'elle ne désire pas ; et vivre dans un palais, cible de constantes attaques de rebelles...
Puis America rencontre enfin le Prince. En chair et en os. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés : l'existence dont elle rêvait avec Aspen supportera-t-elle la comparaison face à cet avenir qu'elle n'aurait jamais osé imaginer ?


 
Titre Original : The Selection
   Éditeur : Collection R
   Nombre de pages : 344 pages
 


Je ne savais pas du tout quoi lire, du coup j'ai suivi l'avis d'une amie qui m'a dit que ce livre me plairait. Il m'attirait déjà depuis un moment et se trouvait dans ma PAL. Du coup je me suis dit, "Pourquoi pas ? Au moins il sortira de ma PAL" et j'ai commencé à le lire sans pouvoir m'arrêter (à l'heure actuelle où j'écris cette chronique je viens d'ailleurs tout juste de finir le tome deux et je compte enchaîner sur le trois une fois cette chronique achevée). Quand mon amie me l'a présenté, elle m'a décrit le roman comme étant similaire à Hunger Games mais en plus girly. Pour ma part, si je devrais décrire ce roman à quelqu'un je n'utiliserais pas cette comparaison. Pour moi La Sélection, c'est Le Bachelor dans un univers dystopique. Je comprends malgré tout la comparaison avec Hunger Games car il est vrai que le système de Caste fait pensé aux Districts, mais il peut faire également penser aux Factions dans Divergent. Les livres dans des univers dystopiques se rejoignent souvent sur cette idée de séparation par genre. Alors je préfère m'en tenir à cette comparaison : le Bachelor Royal version futuriste.

La couverture est sublime, j'aime la robe qui rappelle une des robes qu'America porte à un moment, mais j'aime surtout l'idée de reflet dans les différents miroir. Ce que j'aime par dessus tout, c'est le respect de la description du personnage qui est faite dans le livre. America est décrite comme étant une jeune fille simple, qui ne porte pas de maquillage, et cette absence de maquillage sur cette couverture me fait plaisir car il respecte énormément l'image qu'on peut se faire du personnage. Et puis... Cette couronne au dessus du titre, il donne un aspect encore plus classe à cette couverture. C'est vraiment un tout qui rend cette couverture magnifique (et ce n'est pas parce que je suis une fille et que j'adore les robes de princesses, même si je dois l'avouer la robe magnifique donne plus de cachet à cette couverture, le personne aurait porté un sac poubelle que la couverture aurait été beaucoup moins jolie...).

L'histoire m'a attiré à la base pour son côté dystopique car j'aime beaucoup ce genre, c'est pour cela que j'avais acheté le livre il y a quelques mois. Pour autant si il était resté dans ma PAL jusque là c'est que d'autres romans me faisaient plus envie et après je dois l'avouer il est passé aux oubliettes. Quand mon amie me l'a conseillé, c'est là que je me suis rappelée que je l'avais. Dès le début de la lecture, on est directement plongés sans ménagement ni explication dans l'univers d'America, j'ai été perdu... le premier chapitre mais je me suis très vite attachée à America et les chapitres étant très courts je les ai vite enchaînés et j'ai donc très vite compris le fonctionnement de ce monde. Après quatre guerres mondiales (quand même !) les États-Unis sont tombés pour devenir Illéa, pays qui porte le nom de son "fondateur", ce "fondateur" a décidé de diviser ce monde en caste de Un à Huit, les Un étant les plus riches (donc la famille royale) et les Huit les plus pauvres (les SDF entre autres). Chaque caste est destinée à un métier, l'avantage c'est qu'en fonction de sa richesse, il est possible de monter, ou plutôt de s'acheter un niveau de caste. America fait partie de la caste numéro Cinq, la caste artistique. Quand America se retrouve propulsée au château pour La Sélection, j'ai de suite pensé à l'émission Le Bachelor, car le principe est le même, un groupe de filles est sélectionnée suite à un formulaire remplit et une photo, et au fur et à mesure le prince les évince selon les affinités avec ces fameuses prétendantes. L'histoire peut sembler bateau mais grâce aux personnages tout le côté niais et déjà vu de l'histoire disparait. 

Parmi les personnages je dois avouer que pour une fois je suis carrément tombée sous le charme d'America, le personnage principal. Un caractère de feu, elle défend ses idées quitte à risquer de se faire renvoyer chez elle pour manquement au protocole. J'ai d'ailleurs adoré (même plus qu'adorer) le prince Maxon qui est un homme adorable et timide. Le duo America/Maxon est d'ailleurs hilarant, quand les deux se retrouvent ensemble, le caractère détonant d'America associé à l'humour timide de Maxon est à mourir de rire, lisant en pleine nuit -oui je n'ai pas réussit à m'arrêter de lire avant que mes yeux commencent à se fermer tout seul à 3h du matin- j'ai du plusieurs fois me retenir d'exploser de rire en me plaquant la main contre la bouche. Personnages que j'ai également adorés : May la petite soeur d'America et Marlee, l'une des prétendantes. May est une jeune fille rêveuse qui n'a pas la langue dans sa poche et Marlee est une fille avec un coeur d'or.

J'ai carrément dévoré ce tome ! Moi qui lis rarement plusieurs tomes d'une même saga à la suite, je suis tellement dans l'histoire que je m'enchaîne tous les tomes les uns après les autres. Ce livre est à la fois une bouffée de rêve, d'oxygène et de romantisme ! De plus je suis complètement tombée sous le charme de l'écriture de Kiera Cass qui a une écriture fluide et addictive. Je pense vite terminer la saga au risque de me sentir seule et dépourvue une fois la saga terminée. Je ne peux me détacher de ces personnages, je suis comme accro à cette histoire, c'est devenue ma drogue du moment. Chère Kiera Cass, sachez que votre histoire est addictive ! Je pense que je peux dire que ce livre est un vrai coup de coeur !


Chronique de mes partenaires : Je suis Livrivore - Mon Repaire Littéraire - La Vie Telle qu'Elle me Passionne - Lire Une Passion


Envie de lire ce livre ? Rendez-vous sur
http://www.amazon.fr/gp/product/2221129288/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=19458&creativeASIN=2221129288&linkCode=as2&tag=elideliv-21&linkId=BI5YPHW2OQGEUHZE

Commentaires

  1. Waouh ! Tu as aimé ce tome apparemment ^^ Perso, je suis loin d'avoir adoré, mais je pense me laisser tenter par la suite quand même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Étonnement oui, l'histoire est pas exceptionnelle mais j'adore les personnages et ça m'a vraiment rendu la lecture très très TRÈS bonne :) Du coup je m'enchaîne les tomes :P

      Supprimer
  2. Cette saga est dans ma wishlist depuis un bout de temps, il va vite falloir que je l'achète !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui n'hésite plus ! Je regrette moi-même d'avoir mis si longtemps à le lire :)

      Supprimer
  3. J'ai bien aimé cette série mais ce n'est pas ma préféré. América m'a beaucoup énervé et le tome 2, est le tome qui ne sert strictement à rien. On avance pas du tout..; Le troisième ça allait mieux ! Mais du coup, je ne me suis toujours pas procuré le tome 4. J'ai bien trop peur qu'il soit juste commercial !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'ai adoré America ! Comme quoi que d'une personne à l'autre les avis divergent ! En revanche je suis d'accord avec toi pour le tome 2 il ne sert à rien mais il en est resté plaisant :)
      Pour le tome 4 il est extrêmement différent étant donné qu'il est raconté du point de vue de la fille d'America ce qui n'a donc rien à voir, pour l'instant j'en suis à un quart donc je ne peux pas t'en dire plus sur ta peur qu'il soit commercial ou non mais je te tiendrais au courant ;-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire