Happy Parents et Happy Girls de ZEP



Etre parent, c'est compliqué, être enfant, ce n'est pas simple ! Au fil de 60 gags et autant de situations différentes, Zep donne vie à une vaste galerie de personnages : d'un côté des pères et des mères que rien ne préparait à ce choc ; de l'autre des bébés, des écoliers, des ados immergés dans leur univers... Et entre les deux, mille et une occasions de ne pas se comprendre. Mieux vaut en rire... et avec Zep, c'est garanti !

Nombre de pages : 64


Robert n'a qu'une seule idée en tête : les filles ! Qu'elles soient blondes ou brunes, minces ou enveloppées, mutines ou capricieuses, elles le rendent toutes dingue... Mais ce grand adolescent n'est ni très doué ni très chanceux, et il apprendra à ses dépens que les filles, ça n'a rien de simple !



Nombre de pages : 48




 
Titre Original : /
   Éditeur : Delcourt
   Nombre de pages : /
 




La bibliothécaire de ma ville a présenté Happy Parents lors du dernier café littéraire, ça m'a intrigué car en le feuilletant je suis tombée sur une planche qui m'a fait sourire, du coup je me suis décidée à l'empruter. J'en ai profité pour en prendre un autre de la même collection : Happy Girls.

Les couvertures (du moins celle de Happy Parents) sont typiques de ZEP, elle le représente bien, on reconnait le coup de crayon (pour ceux qui auraient un trou, ZEP est l'auteur de Titeuf).

Il n'y a pas vraiment d'histoire, c'est une série de petites saynètes les unes à la suite des autres. Pour Happy Parents, certaines planches m'ont fait sourire, on reconnait certaines scènes de la vie quotidienne, qu'on peut voir chez nos proches ou dans la rue. Pour Happy Girls, j'ai trouvé cette BD, quitte à être dure, inintéressante. Robert ne s'intéresse qu'à trouver une copine, à coucher avec une fille et chaque planche est consacré à une fille différente...

Dans Happy Parents il n'y a pas vraiment de personnages à suivre, en revanche pour Happy Girls on suit Robert et... je ne me suis pas attachée ni même intéressée à son personnage.

Je ne pense pas lire les autres opus de "Happy..." car même si j'ai trouvé Happy Parents sympathique, je n'ai pas aimé du tout Happy Girls, pour moi ce fut une perte de temps, heureusement que la BD était courte...



Commentaires