mardi 22 septembre 2015

Couleur Ketchup d'Annabel Pitcher



"Si vous voulez mon avis, personne n’a le droit d’effacer un être humain comme ça, comme s’ils avaient jeté un coup d’œil à leur âme et qu’ils avaient conclu que tout y était mauvais, qu’il ne restait vraiment pas la moindre miette de bonté qui vaudrait la peine d’être sauvée."



Quand Zoe, quinze ans, entend parler de Stuart Harris, un criminel condamné à la peine de mort pour avoir tué sa femme, elle se sent tout de suite concernée : voilà un homme auquel elle va pouvoir confier sa faute à elle, une faute irréparable qui la consume à petit feu. Armée d'un cahier et d'un crayon, elle passe ses longues nuits d'insomnie dans une cabane du jardin pour lui relater, sous couvert d'un pseudonyme, les événements de l'année passée : le coup de foudre qu'elle a ressenti en rencontrant Aaron, le quiproquo qui l'a amenée à croire que celui-ci avait déjà une petite amie, le dépit qui l'a poussée dans les bras de Max et surtout, son désarroi en découvrant qu'Aaron n'était autre que le grand frère de Max.
Dès lors la tragédie s'était mise en marche: les deux garçons, tombés éperdument amoureux d'elle, ignorent que leur rival est leur propre frère. Lorsque la vérité éclate, le drame se noue, l'orgueil s'en mêle et le problème s'alourdit encore. Mais les lettres de Zoe (qui écrit sous un faux nom) vont dévoiler un dénouement plus terrible encore, un Roméo et Juliette déchirant de culpabilité et d'amour impossible, avec le talent inimitable d'Annabel Pitcher pour porter les voix et les émotions des premières fois.


Titre Original : Ketchup clouds
   Éditeur : Plon
   Nombre de pages : 311 pages
 

Quand ce livre est sorti, c'est simple j'ai simplement flashé sur ce livre. Je le voulais, le titre m'intriguait et ce n'était rien comparé au résumé qui ma faisait très envie. J'ai eu ce roman à mon anniversaire... il y a deux ans (c'est pour vous dire le retard considérable que j'ai dans ma PAL). Alors j'ai décidé en ce mois anniversaire de le sortir ENFIN de ma PAL ! Après tout j'avais toujours autant envie de le lire ! C'est donc avec un réel plaisir de j'ai commencé ce roman qui me faisait de l'oeil depuis trop longtemps maintenant.

La couverture correspond très bien au côté sombre du personnage qu'est Zoé, en revanche le titre ne reflète pas vraiment le livre, plus une phrase dite à un moment du récit. Quant à la jeune fille sur la couverture, j'ai du mal à dire qu'il s'agit de Zoé car je n'ai pas réussi à m'imaginer le personnage.

J'ai très vite déchanté, c'est sûr que je m'attendais à un roman épistolaire mais... dans les deux sens. On a plus l'impression que Zoé écrit son journal intime à qui elle a donné un nom plutôt qu'une correspondance. À aucun moment, on ne connait l'âge de Zoé (merci au résumé pour cette précision d'ailleurs) et si on en juge par son écriture, j'aurais eu envie de dire qu'elle avait 12/13 ans pas plus. Elle écrivait vraiment comme si elle parlait, et cette manie de répéter certains mots trois fois était à la fois agaçante et inutile. Tout ça est bien dommage car l'histoire en elle-même est vraiment bien, même si encore une fois j'ai un peu deviné la fin. L'auteure est vraiment partie sur de bonnes bases mais je n'ai pas vraiment réussi à accrocher à son écriture et donc à me passionner pour le récit. À aucun moment, quand je fermais le livre, j'avais envie de connaître la suite même si l'histoire était sympa. Ce livre me fait un peu penser au livre de Stephen Chbosky "Le Monde de Charlie", le principe est un peu le même vu qu'on ne lit jamais les lettres du destinataire (normal vu que celui-ci n'a pas d'adresse où répondre) et que Charlie raconte sa vie. Mais j'ai tout de même préféré l'écriture de Stephen que celle d'Annabel. Après, peut être que ça vient de la traduction, je n'en sais rien, mais l'écriture m'a vraiment déçue. Je l'ai trouvé trop basique, trop légère, comme dit plus haut, on aurait dit que c'était une ado de 12/13 ans qui parlait et non pas une jeune fille de 15 ans qui allait à des soirées... Outre ce "détail" d'écriture, j'ai tout de même apprécié le roman, mais vraiment en lecture détente, simple. L'histoire était sympathique bien que je m'attendais à autre chose, finalement, plus qu'une enquête, c'est une romance que l'on suit dans ce roman et ce n'est pas ce que je pensais trouver en lisant ce roman. Ce qui fait que forcément la fin m'a déçu... Oh, et puis merci à l'auteure pour le spoiler de "Autant en emporte le vent" que je n'ai jamais vu et que je ne verrais jamais, vu que je connais à présent la fin... Même s'il s'agit d'un vieux film, c'est comme si, je dévoilais la fin de ce livre vu qu'il est sorti il y a un moment déjà... En dehors de l'histoire de Zoé, il y a aussi son histoire de famille, qu'on ne comprend qu'à la fin, ce qui a tendance parfois à agacer (d'ailleurs j'aimerais savoir ce qu'il advient du grand-père...).

Soyons clairs, je n'ai pas aimé Zoé, elle m'a agacé, je n'aimais pas comment elle s'exprimait, ni même sa façon d'agir. Max me laissait indifférente, pour moi c'était juste le mec populaire sans charme ni classe, il suffit de voir son attitude au début du roman. Lauren, la meilleure amie ne servait juste à rien tout comme Sandra la maman de Max à qui il est donné une place trop importante par rapport à ce qu'il se devrait. Les seules personnes que j'ai appréciés dans ce roman sont Dot, la petite soeur sourde. Sophie, l'autre petite soeur et complice de Zoé. Aaron qui est un garçon juste adorable et enfin, j'ai une grande et immense admiration pour Monsieur Harris (Stuart) qui a dû supporter tous les babillages de Zoé sans même qu'on lui ai demandé son avis.

Je ne sais pas si je conseillerai ce livre, l'écriture ne m'a vraiment pas emballé et du coup ça m'a un peu freiné dans ma lecture. C'est vraiment dommage car l'auteure aurait pu exploiter son histoire beaucoup mieux, ne serait-ce qu'en faisant des phrases un peu plus structurées.




Envie de ce livre ? Rendez-vous sur
http://www.amazon.fr/gp/product/2259212697/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=19458&creativeASIN=2259212697&linkCode=as2&tag=elideliv-21

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire