jeudi 10 septembre 2015

Le plus petit baiser jamais recensé de Mathias Malzieu









"C'est pas très difficile de croire. Il suffit de se convaincre."








Un inventeur-dépressif rencontre une fille qui disparait quand on l'embrasse. Alors qu'ils échangent le plus petit baiser jamais recensé, elle se volatilise d'un coup. Aidé par un détective à la retraite et un perroquet hors du commun, l'inventeur se lance alors à la recherche de celle qui "fait pousser des roses dans le trou d'obus qui lui sert de cœur". Ces deux grands brûlés de l'amour sauront-ils affronter leurs peurs pour vivre leur histoire ?

 
Titre Original : /
   Éditeur : Flammarion
   Nombre de pages : 158 pages
 

J'avais adoré La Mécanique du Coeur de Mathias Malzieu, c'était un roman que j'avais trouvé très beau, très poétique et très prenant. Alors quand je suis tombée sur ce roman, je me suis dit que j'allais tenter. J'étais vraiment curieuse de découvrir un autre de ses ouvrages.

J'aime beaucoup la photo de couverture même si elle n'illustre pas beaucoup le roman. Elle illustre seulement le titre "le plus petit baiser jamais recensé" mais je ne trouve pas que la jeune fille sur la couverture ressemble à l'un des personnages du roman.

J'avais commencé le roman il y a plusieurs mois mais je n'avais malheureusement pas accroché, je l'avais donc laissé de côté avec l'intention de le reprendre plus tard. Dernièrement j'ai eu ma lubie "petits livres" et celui-ci était tout fin. J'ai donc décidé de lui redonner sa chance. J'ai beaucoup mieux adhéré au contexte, je pense que la première fois je n'avais juste pas envie de ce genre d'histoire. Le roman raconte l'histoire d'un inventeur raté qui a rencontré une femme qui a fait chaviré son coeur à la seconde où il l'a vu, seulement au moment même où ses lèvres frôlent celles de la jeune femme, celle-ci disparait comme une bulle de savon. Suite à ça il décide de faire appel à un détective de l'étrange pour l'aider dans sa recherche. J'ai beaucoup aimé ce début de roman, la recherche, les techniques utilisées pour essayer de la retrouver, comme se servir d'un perroquet enregistreur ou reproduire le bruit de la respiration de la jeune femme. J'ai aimé cette partie du roman mais j'ai un peu moins adhéré à la seconde partie qui n'est plus une enquête mais plus un jeu du chat et de la souris. C'est ce qui m'a déçu dans ce roman. Je l'ai trouvé aussi joli que La Mécanique du coeur, mais un peu moins poétique et un peu moins prenant...

J'ai adoré le personnage d'Elvis qui m'a fait parfois rire, même si j'ai beaucoup apprécié également le détective, Elvis est de loin le meilleur du roman !

J'ai beaucoup aimé ce conte mais j'ai trouvé dommage de ne pas retrouver ces tournures de phrase que j'avais tant aimé dans le premier livre que j'avais lu. Quant à la fin, même si je ne m'y attendais pas  (à vrai dire je n'y avais même pas réfléchis), je n'ai pas vraiment été surprise, c'était la fin logique du roman.


Envie de ce livre ? Rendez-vous sur
http://www.amazon.fr/gp/product/2081294141/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=19458&creativeASIN=2081294141&linkCode=as2&tag=elideliv-21

2 commentaires: