Les Prodiges de Jeremy Scott






"Et il n'y a que deux sortes d'individus dans ce monde, Monsieur Sallinger : ceux qui s'élèvent au-dessus des souffrances et ceux qui se laissent définir par elles."







Ils sont six. Ils sont handicapés. Personne ne croit en eux. Pourtant leurs pouvoirs sont incroyables. Ils sont les Prodiges.

Des superhéros comme vous n’en avez jamais vu !



Titre Original : The Ables
   Éditeur : Michel Lafon
   Nombre de pages : 416 pages

Un grand merci aux éditions Michel Lafon pour ce livre ! Le résumé m'intriguait beaucoup, une équipe de superhéros handicapés, l'idée était assez innovante à mes yeux et j'avais hâte de voir ce que ça donnerait.

J'aime beaucoup la couverture qui représente tellement bien le roman, chacun des personnages que l'on suit s'y trouve et je dois avouer qu'ils sont représentés assez fidèlement.

J'ai mis un temps fou à lire ce livre car j'ai été très prise dernièrement et ensuite j'ai eu une panne de lecture énorme. Quand je lisais tout allait bien je pouvais lire un ou deux chapitre d'affilé, mais je n'arrivais plus à trouver l'envie de lire. Ce n'était en rien la faute de ce roman, juste une panne de lecture comme j'en ai souvent connu. L'envie de lire m'est dernièrement revenue, et j'ai donc enfin fini ce livre. Je dois dire que mon avis est assez mitigé... Je vais commencer par les points négatifs que j'ai relevé. Le premier étant les incohérences, j'en ai relevé plusieurs tout au long du roman et ça m'a un peu gêné, le roman est raconté à la première personne du singulier, Philip nous raconte son histoire, ce qui lui est arrivé. Mais Philip étant aveugle, nous ne pouvons pas savoir certaines choses qu'il nous explique pourtant. La seconde chose qui m'a perturbé, c'est l'attitude des personnages par rapport à leur âge, ils sont censés avoir 12 ans mais agissent comme s'ils en avaient 16, aussi bien sur les libertés que leurs laissent leurs parents ou sur leur façon de parler ou d'agir. Et enfin, dernière chose qui fait que mon avis est mitigé, pour moi ce roman reprend beaucoup la trame X-Men ou encore Harry Potter. C'est à dire que l'on se retrouve dans une école de superhéros qui en apprennent plus sur leurs pouvoirs, l'histoires des superhéros... Ce qui du coup, enlève un peu à l'originalité du roman. Mais heureusement ce roman a beaucoup de points positifs également, il est très bien écrit, il a des personnages attachants et a le mérite de nous surprendre à plusieurs moment (sauf pour une chose que j'avais deviné dès le milieu du roman). L'auteur nous emmène sans difficultés dans son univers et j'ai vraiment aimé découvrir tout ça, comme je l'ai dit précédemment, elle a juste été entachée par une sensation de "déjà vu". C'est dommage mais ça ne gâche pas pour autant le roman.

Au niveau des personnages, j'ai réussi à m'accrocher à chacun d'entre eux, même les méchants, même ceux qu'on est censé détester, finalement je les aime. L'auteur a réussi à les travailler de sorte que malgré leurs défauts, leurs mauvais côté, on garde en tête le fait que ce sont des êtres humains. Si vraiment je devais choisir mon personnage préféré ce serait peut être Henry pour son franc parlé, mais j'ai également adoré Mme Crouch qui n'était pas assez présente dans le roman à mon goût.

Je pense vraiment que ce roman peut plaire à tout le monde, des fans d'Harry Potter aux comics, il rappelle vraiment les codes de ce que l'ont voit actuellement au cinéma. Et ce principe de Superhéros handicapés donne vraiment un plus à l'histoire et nous permet de voir les choses autrement. J'ai vraiment passé un bon moment avec ce roman, et je pense lire la suite (si suite il y a) car je suis curieuse de connaitre l'avenir des personnages que nous avons suivi.






Commentaires