jeudi 6 octobre 2016

Le Détour de S.A. Bodeen




Dix contre un qu'elles avaient déjà retiré tous les objets pointus. Alors ... un stylo gel à paillettes arc-en-ciel, peut-être? Planté dans l'oeil?



Titre Original : /
Éditeur : Michel Lafon
Prix : 15.95€
Nombre de pages : 249 p.
Année de parution : 22 septembre 2016



Résumé :

À 17 ans, Livvy Flynn est LA romancière à succès d'une série fantastique pour adolescents, adulée par des millions de lecteurs. Et puis, il a suffi d'une mauvaise indication du GPS, d'une seconde d'inattention sur une route cabossée, dans un coin perdu... 
Lorsqu'elle reprend conscience, Livvy découvre avec horreur qu'elle est retenue prisonnière dans la cave d'une ferme, isolée au milieu de nulle part. Ses ravisseuses, une mère et sa fille désaxée, lui en veulent et exigent des excuses. Mais pourquoi ? Fans dérangées ou rivales envieuses ? Livvy devra vite comprendre la raison de ce piège si elle veut s'en sortir. Car le temps presse, et ce détour pourrait bien s'avérer fatal.



Mon avis :

Tout d'abord un grand merci aux éditions Michel Lafon pour ce livre ! Quand je l'ai vu en proposition de partenariat, le résumé m'a tout de suite happé et j'ai eu envie de le lire alors que ce n'est pas forcément mon domaine de prédilection, mais je ne sais pas, quelque chose dans ce résumé m'intriguait.

La couverture est sombre, dépouillée du moindre objet sauf une chaise, le tout dans des teintes de gris mis à part le titre, orange qui ressort. J'ai tout de suite adoré la couverture mais... je ne vois pas trop le rapport avec l'histoire au final mis à part l'isolement.

Ce récit est raconté du point de vue de Livvy, adolescente de 17 ans qui connait le succès grâce à sa saga littéraire connue dans le monde entier. Alors qu'elle se rend à un atelier d'écriture, sa route est détournée et manque de chance elle a un accident sur cette route. Quand elle se réveille, elle se trouve dans un lit, en plein milieu d'un pièce. L'horreur commence pour Livvy, elle est retenue contre son gré par une mère de famille et sa fille. Toutes deux ont des personnalités bien particulières qui fait monter l'angoisse chez l'adolescente. Malgré ses efforts elle ne parvient pas à comprendre ce qu'elle fait là et pourquoi elle ne peut pas rentrer chez elle. Pendant tout le roman, on suit donc l'histoire du point de vue de Livvy, ses doutes, ses angoisses, ses espoirs, ses instants de rébellion et ses souvenirs... Soyons clair tout de suite, j'ai détesté Livvy ! C'est une gamine égocentrique, qui a un passé douloureux certes mais plutôt que d'être humble, a décidé de montrer qu'elle est la meilleure et que les autres ne sont rien. Elle ne pense qu'à elle, son petit ami et à l'argent qu'elle se fait ou pourra se faire en vendant (dès qu'elle se sera échappée) son histoire de kidnapping. J'aurais tellement voulu m'attacher à elle d'une façon ou d'une autre, mais même à travers les malheurs de sa vie qu'elle nous raconte (un peu trop) je n'arrive pas à éprouver de la sympathie pour cette fille. Elle m'a agacé, et par moment j'en venais même à penser "bien fait !". Le pire, c'est que le roman en lui-même était assez sympa, même si j'ai deviné la fin à même pas un quart du roman, j'ai bien aimé l'écriture de l'auteure (même si je ne m'attendais pas à quelque chose d'aussi jeunesse) et le déroulement des faits, mais Livvy m'a vraiment gâché ma lecture. J'avais régulièrement envie de la secouer et de lui donner une paire de baffes... Le dénouement du roman arrive d'un coup mais on s'attend à une partie de ce dénouement, et l'autre partie se devine assez vite (avant même que Livvy elle-même ne le devine d'ailleurs).

Je ne saurais pas dire qui j'ai aimé dans ce roman, les ravisseuses, même si on fini par avoir de la compassion ne sont pas des personnages qui ont retenu mon attention et comme je l'ai dit si dessus, j'ai détesté Livvy...

Finalement, j'en ressort assez mitigée de ce roman, c'est bien écrit, ça se lit facilement, mais pour ma part il n'y a eu aucun suspens, et le personnage de Livvy m'a été insupportable... Dommage...





Biographie : Ecrivaine jeunesse américaine, S.A. Bodeen a grandi dans une ferme laitière du Wisconsin. Elle est diplômée en sciences de l'éducation de UW-River Falls . Elle a intégré le Peace Corps avec son mari et a travaillé en Tanzanie. Son premier album paraît en 1998 : Elizabeti's Doll. Il sera suivi de six autres . Son premier roman pour jeunes adultes, The Compound est publié en 2008. Cinq autres suivent, le dernier en 2016.
Elle a vécu dans huit états américains, deux pays d'Afrique et une île du Pacifique. Ele vit d'ordinaire dans l'Oregon avec son mari et leurs deux filles.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire