L'écorchée de Donato Carrisi




On nous apprend à compter les secondes, les minutes, les heures, les jours, les années...mais personne ne nous explique la valeur d'un instant




Titre Original : L'ipotesi del male
Éditeur : Le livre de poche
Prix : 7.90€
Nombre de pages :  528 p.
Année de parution : 3 septembre 2014



Résumé :

Avez-vous jamais eu envie de disparaître ? On a tous ressenti un jour ou l’autre l’envie de disparaître. De fuir le plus loin possible. De tout laisser derrière soi. Mais il y en a pour qui cette sensation n’est pas que passagère. Elle les obsède, les dévore, les engloutit. Ces individus se volatilisent corps et bien. Nul ne sait pourquoi. Nul ne sait où. Et bientôt, tout le monde les oublie. Ou presque. Chaque fois que Mila Vasquez entre dans « Les Limbes », le bureau des personnes disparues aux murs tapissés de leurs portraits, leurs yeux se braquent sur elle. Elle les garde toujours à l’esprit, elle, l’enquêtrice qui porte dans sa chair les marques des ténèbres, comme autant de fleurs rouge sang. Peut-être est-ce pour cela, d’ailleurs, qu’elle excelle dans son domaine. Peut-être est-ce pour cela, aussi, que sept ans après s’être mesurée au Chuchoteur, elle refuse d’éprouver la moindre émotion. Et si, soudain, ces disparus réapparaissaient pour tuer ? Comme le ressac, les ténèbres recrachent d’abord les indices d’une existence passée. Puis les êtres. À première vue ils semblent identiques, mais dans l’intervalle, le mal les a transformés. Où étaient-ils pendant tout ce temps ? Pourquoi sont-ils revenus ? Pour arrêter cette armée des ombres, Mila devra échafauder une hypothèse convaincante, solide, rationnelle. Une hypothèse du mal. Mais pour la mettre à l’épreuve, il lui faudra à son tour basculer dans l’abîme.



Mon avis :

J'ai lu il y a quelques années Le Chuchoteur que j'avais beaucoup aimé, du coup, quand au travail j'ai vu cette suite alors que je cherchais une lecture pour l'été, je me suis dit pourquoi pas ? Après tout, comme j'avais aimé, j'aimerais peut être cette suite ?

Je suis tombée sur l'édition spécial Noël que je trouve très jolie mais pas très attirante par rapport à la couverture classique qui rappelait la couverture du Chuchoteur.

J'ai donc commencé ce roman en étant assez confiante, je me suis vite rendue compte que trop de temps s'était écoulé entre ma lecture du Chuchoteur et de celui-ci. J'avais oublié beaucoup de détails sur le Chuchoteur qui aurait pu m'être utile (pas essentiel mais utile) dans ce roman. Nous retrouvons Mila Vasquez qui travaille dans le département dit "Les Limbes" où l'ont traite et enquête sur les personnes disparues. J'ai apprécié ce nouveau roman et cette nouvelle enquête, bien que je ne garde pas un souvenir impérissable de ce roman. C'est un très bon roman policier, avec une très bonne enquête, j'ai adoré replonger dans l'écriture de l'auteur, retrouver son style, et certaines scènes sont un peu glauque comme je les aime. Pas trop, mais pas trop peu non plus histoire de rendre plus de réalise sans pour autant dégoûter. Pendant tout le livre on suit l'enquête, on s'interroge et... le dénouement tombe comme un cheveu sur la soupe. J'ai adoré tout le roman, l'évolution, l'enquête, les découvertes, les relations humaines, les secrets de Mila, son mal être... Mais le dénouement arrive d'un coup sans qu'on ne s'y attende ni même qu'on ne comprenne vraiment comment ni pourquoi. Et je dois avouer que la fin me laisse un peu en suspens, j'ignore si il y a un tome après celui-ci mais je suis curieuse.

Je n'ai pas eu de coup de cœur personnage ni même de coup de gueule, les personnages étaient sympa, j'ai apprécié les suivre mais aucun ne m'a marqué particulièrement.

Finalement, j'ai eu beau apprécier cette lecture, avoir beaucoup aimé, avec un peu de recul je me rend compte que je n'ai pas aimé plus que ça ce livre, c'est pour moi un policier basique mais pas exceptionnel. Un bon roman à lire mais pas à relire.




Biographie : 
Donato Carrisi est l’auteur d’une thèse sur Luigi Chiatti, le "monstre de Foligno", un tueur en série italien. Il est romancier, journaliste, dramaturge, scénariste et auteur de roman policier. Juriste de formation, spécialisé en criminologie et sciences du comportement, il délaisse la pratique du droit en 1999 pour se tourner vers l’écriture de scénarios. Bien qu'il réside à Rome, il est aussi un collaborateur régulier du quotidien milanais Corriere della Sera. "Le Chuchoteur", son premier roman, vendu à plus de 200 000 exemplaires en Italie, paru en France, est en cours de traduction dans douze pays et a remporté quatre prix littéraires, dont le prix SNCF du polar européen 2011 et le prix des lecteur Livre de Poche 2011. Quelques récompenses viennent conforter le talent de Donato Carrisi: le Prix Camaiore, le Prix Il Belgioso, le Prix Bancarella (déjà attribué à Ernest Hemingway, Michael Connely, Ken Follett) et enfin le Prix Mediterraneo del Giallo y del Noir. Donato Carrisi est également dramaturge.

Ses autres livres VF : Le chuchoteur / Le tribunal des âmes / La femme aux fleurs de papier / Malefico / La fille dans le brouillard 





Commentaires