lundi 19 juin 2017

Ça de Stephen King (partie 1 & 2)


Nous flottons tous là en bas


Titre Original : It
Éditeur : Livre de poche
Prix : 8.90€/8.60€
Nombre de pages : 799 p./638 p.
Année de parution : 1986


Résumé :
Enfants, dans leur petite ville de Derry, Ben, Eddie, Richie et la petite bande du « Club des ratés », comme ils se désignaient, ont été confrontés à l’horreur absolue : ça, cette chose épouvantable, tapie dans les égouts et capable de déchiqueter vif un garçonnet de six ans…
Vingt-sept ans plus tard, l’appel de l’un d’entre eux les réunit sur les lieux de leur enfance. Car l’horreur, de nouveau, se déchaîne, comme si elle devait de façon cyclique et régulière frapper la petite cité.
Entre le passé et le présent, l’enfance et l’âge adulte, l’oubli des terreurs et leur insoutenable retour, l’auteur de Sac d’os nous convie à un fascinant voyage vers le Mal, avec une de ses œuvres les plus amples et les plus fortes.





Mon avis :

J'ai choisis ce livre pour deux raisons, la première est que je cherchais une lecture pour Halloween qui fasse vraiment peur et la seconde est liée à cette première raison, en regardant une vidéo de Lemon June, j'ai su que ce serait le livre idéal pour cette période. Bien sûr, je n'avais pas envisagé un seul moment que cette lecture serait pour moi aussi fastidieuse. Pendant ma lecture j'ai traversé une panne de lecture, en plus j'avais un SP à lire et en plus l'écriture du roman était très dense et écrit en tout petit. Moi qui ai l'habitude des romans Young Adult avec de l'espace et une écriture assez grande, je dois avouer que ça m'a un peu déstabilisé de voir que en une heure je ne lisais que la moitié du nombre de pages que je lisais avec mes lectures habituelles.

Les couvertures sont vachement bien choisies, elles représentent vraiment le roman, son histoire... son angoisse.

J'ai démarré ce roman vraiment très emballée par ma lecture, le seul autre livre de Stephen King que j'ai lu ayant été Carrie et l'ayant adoré, je ne doutais pas une seule seconde que j'aimerais la plume de l'auteur. Mais, j'ai sous estimé ma capacité à lire un pavé de Stephen King en version poche. J'ai eu beau adoré chaque ligne de ma lecture, j'avais cette constante impression de ne pas avancer, de lire lentement, de vraiment passer une éternité sur les chapitres. En bref, c'est définitif, les Stephen King ce sera en grand format maintenant pour moi ! Mais passons l'aspect "physique" du roman. Je suis très vite entrée dans l'histoire malgré son format assez particulier. On passe, constamment, des personnages adultes aux personnages enfants ce qui est parfois un peu troublant. Mis à part ce détail assez original sur la façon d'écrire et d'aborder l'histoire, j'ai énormément aimé le roman. Celui-ci commence fort avec la mort d'un enfant, je dois avouer que cette scène m'a tiré une grimace de dégoût. Je n'ai jamais vraiment lu de livres d'horreur; jusqu'à maintenant c'était surtout les films que je regardais. Et jusqu'à maintenant, je n'avais jamais trouvé les clowns glauque... Jusqu'à maintenant. Ce livre vous fait voir la peur de multiple façon, elle personnalise la peur car chaque personnage y rencontre sa peur sous une forme différente, qu'il s'agisse d'un clown, d'un loup-garou, d'une momie et j'en passe. J'ai aimé cet aspect du roman car il ne vise pas à vous faire peur d'un "être" en particulier mais de plusieurs, il essaye de toucher plus d'un public et d'un sens c'est tellement logique car nous n'avons pas tous les mêmes peur. Je vous conseille d'aller voir la vidéo de Lemon June sur ce livre, elle y parle du fait que Stephen King n'a pas appelé son personnage Ça par hasard, elle nous y fait un petit cours de psychologie très bienvenu et qui nous permet de mieux comprendre le livre sous ses différentes formes. Outre le côté terrifiant de Ça, il y a aussi l'histoire derrière les personnages, leur vie, leur drame familial... On y rencontre des êtres vivants totalement horrible, mais qui malheureusement existe. De la grosse brute de l'école, aux adultes bourrés de vices. On y croise de tout. Pendant tous le roman, nous alternons entre le point de vue adulte et enfant. Je dois vous dire que j'ai préféré les passages de leur enfance que j'ai trouvé beaucoup plus intéressant. Même si... Il y a ce passage vers la fin qui est assez choquant et à mon avis inutile à l'histoire. Il arrive un peu comme un cheveu sur la soupe. Tu ne sais pas pourquoi ni comment il a atterrit là, tu ne comprends pas la logique mais il est pourtant là. Je ne m'étendrais pas plus sur ce sujet pour ne pas spoiler mais j'avais besoin d'en parler car je sais que cette scène peut choquer certaines personnes. Quant à la fin du roman. Je ne m'attendais pas du tout à ça. Cette fin est à la fois étrange (dans le sens étrange d'avoir pensé à ça) et logique... J'ai décidé après ma lecture de regarder le film. Et oui, je ne l'avais jamais vu avant. Je l'ai trouvé assez fidèle, sans l'être totalement, certaines scènes ont été supprimées à juste titre (dieu merci !), d'autres non. J'attends avec impatience le remake qui sortira en septembre pour comparer !

Niveau personnage je pense que c'est celui de Ben qui m'a le plus plu. Il n'a pas l'air d'avoir grand chose pour lui, mis à part son grand cœur et sa persévérance et j'ai beaucoup aimé cet aspect du personnage.

Je pense que ça est un excellent roman, j'ai certes mis plusieurs mois à le lire, mais j'adorais ma lecture. Mais ça est également un livre à ne pas mettre entre n'importe quelles mains, non seulement il peut effrayer les âmes sensibles, mais comme ils diraient à la télévision il peut "heurter le sensibilité des plus jeunes". Une très bonne lecture d'Halloween... Même si elle s'est prolongé au delà de cette période.






Biographie : 

Après avoir obtenu son diplôme de fin d'études secondaires, il étudie la littérature à l'Université du Maine d'Orono de 1966 à 1970. Il a publié son premier roman "Carrie" en 1974 et est rapidement devenu célèbre pour ses contributions dans le domaine de l'horreur mais a également écrit des livres relevant d'autres genres comme le fantastique, la fantasy, la science-fiction et le roman policier. Ses romans les plus connus sont "Shining" (1977), "Misery" (1987) ou encore "Ça" (1986). Auteur très prolifique, dont les œuvres ont souvent été transposées au cinéma et à la télévision, il a écrit et publié plus de cinquante romans, dont sept sous le pseudonyme de Richard Bachman, et environ deux cents nouvelles. Il a également écrit sous le pseudonyme de John Swithen ("Le Cinquième Quart", 1972). Depuis son grave accident survenu en 1999, il a ralenti son rythme d'écriture. En 2003, Stephen King reçoit la médaille de la National Book Foundation pour sa remarquable contribution à la littérature américaine et, en 2007, l'association des auteurs de romans policiers américains, Mystery Writers of America, lui décerne le titre de "grand master". Il a remporté treize fois le prix Bram Stoker.

Stephen King vit avec sa femme, l'écrivain Tabitha King (1949), qu'il ait épousé le 2 janvier 1971. Ils ont trois enfants : Naomi (1971), Joe (1972) et Owen (1977), les deux derniers étant également écrivains. 


https://www.amazon.fr/gp/product/2253151343/ref=as_li_ss_tl?ie=UTF8&ref_=nav_ya_signin&&linkCode=ll1&tag=elideliv-21&linkId=91bdc0073bb473f8c20478a5331db5e4



4 commentaires:

  1. J'attends aussi d'avoir lu les livres avant de regarder le film (et le remake aussi, quand il sortira).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon courage ;-) Hâte de voir ce que tu vas en penser !

      Supprimer
  2. Un jour il faudra vraiment que je lise ce livre ! Peut-être pour Halloween prochain ? :)

    RépondreSupprimer