Marquer les ombres de Veronica Roth



La vie, ça fait souvent mal.





Titre Original : Carve the mark
Éditeur : Nathan
Prix : 17.95€
Nombre de pages : 471 p.
Année de parution : 17 janvier 2017







Résumé :
Dans une galaxie dominée par une fédération de neuf planètes, certains êtres possèdent un “don”, un pouvoir unique. Akos, de la pacifique nation de Thuvhé, et Cyra, soeur du tyran qui
gouverne les Shotet, sont de ceux-là. Mais leurs dons les rendent, eux plus que tout autre, à la fois puissants et vulnérables.
Tout dans leurs origines les oppose. Les obstacles entre leurs peuples, entre leurs familles, sont dangereux et insurmontables. Pourtant, pour survivre, ils doivent s’aider – ou décider de se détruire.




Mon avis : 

J'étais tellement impatiente de découvrir ce nouveau livre de Veronica Roth. J'avais adoré la saga Divergent et j'avais hâte de lire autre chose de cette auteur. Mais... très vite j'ai un peu déchanté, sur la blogosphère les avis étaient très mitigés, soit on entrait dans l'univers et on adorait, soit tout le contraire. Je dois avouer que ça m'a fait très peur et m'a freiné un peu à commencer ce livre, mais je préfère juger par moi même alors avec Azilis, nous avons décidé de nous lancer et de lire ce roman en lecture commune, comme ça on pouvait comparer en direct les sentiments de l'autre par rapport à cette histoire.

J'aime la couverture un peu mystérieuse m'a tout de suite intriguée, j'aime ce côté sombre coupé par la lumière qui "coule". C'est un genre totalement différent de la saga Divergent (je parle bien sur des couvertures étrangères et non française...) et j'aime bien !

J'ai donc finis par me lancer, et là, gros problème au bout de quelques pages. Je n'arrive non seulement pas à entrer dans l'univers créé par l'auteure mais en plus certaines choses m'agacent. Je vais prendre le premier exemple qui m'a agacé. L'auteure crée un univers de toute pièce vu qu'il s'agit ici de fantasy, puis elle se met à décrire un manteau, à parler que c'est une peau de bête d'un animal qui n'existe pas et nous décrit sa couleur en nous disant... Qu'elle est de la couleur habituelle. Merci mais, ça ne m'aide pas du tout à imager ce manteau, elle se serait arrêté à manteau en peau de bête que c'était assez. Malgré tout j'ai continué ma lecture et franchement, au bout d'une centaine de pages, j'avais envie de m'arrêter là. L'histoire était sympathique mais sans plus je n'arrivais vraiment pas à adhérer à l'univers. Et c'est là que le fait de lire en lecture commune avec Azilis a servit. Quand je lui en ai parlé, elle m'a dit qu'elle adorait ! J'ai eu du mal à comprendre, mais du coup je me suis dit qu'il fallait que je persévère encore un peu, ce serait bête de passer à côté si au final elle est bien. Et j'ai bien fait ! A partir du quart de l'histoire, j'ai enfin réussi à entrer dans l'histoire et j'ai enfin compris pourquoi Azilis adorait ! Je pense qu'en fait ce monde est tellement complexe qu'en saisir toutes les nuances m'a prit un moment. Mais une fois l'univers intégré on s'attache aux personnages et on évolue avec eux. Je ne saurais pas vous décrire vraiment l'univers qui est très particulier, il faut le lire pour en apprécier les nuances.

J'ai adoré Cyra qui est un peu victime de la famille dans laquelle elle est née quant à Akos je l'ai beaucoup apprécié également pour son courage et sa loyauté.

C'est un univers passionnant qu'a ici créé Veronica Roth, certes un peu compliqué à comprendre aux premiers abords mais une fois rentré dans l'histoire on ne la lâche plus. Alors le conseil que je donne, si vous aimez la fantasy, foncez, mais si vous avez envie d'abandonner le roman, persévérez un peu, il vaut le coup.






Biographie : 

Veronica Roth est auteure et vit à Chicago. Elle a étudié l’écriture créative à Northwestern University. Elle est principalement connue pour sa trilogie Divergente, dont le premier tome sorti en 2011 est son tout premier livre, qu'elle a écrit pendant ses études. Les deux premiers tomes sont sur la liste des Best Sellers du New York Times. 
Le premier tome a été adapté en film par Neil Burger en 2014, la suite (Divergente : L'Insurrection) est sortie en 2015.
Elle est très active sur Internet via plusieurs blogs, mais aussi Twitter.







Commentaires

  1. Très bon choix d'avoir continué. La saga est prometteur est beaucoup plus complexe que Divergent. C'est ce qui m'a plu. Il faut arriver à intégrer l'univers au départ et après ce n'est que du bonheur. J'ai hâte d'avoir la suite :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je suis assez curieuse de voir la suite :)

      Supprimer
  2. Je n'ai lu que des avis négatifs sur ce livre et même si tu l'as bien aimé au final, je n'ai toujours pas envie de le lire ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MDR je peux comprendre, je n'avais pas envie de le lire avant de me lancer mais au final je ne regrette pas :)

      Supprimer
  3. Après avoir lu la trilogie Divergent, je n'ai pas forcément envie de réitérer avec cette auteure. J'ai l'avais bien apprécié même si je reste un peu sur ma faim. Et avec tous les avis négatifs ou mitigés que j'ai lu sur ce nouveau roman, j'ai pas tellement envie de le lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as pas aimé Divergent ?
      Je peux comprendre j'ai moi même eu beaucoup de mal à me décider si j'allais le lire ou non. Ce qui m'a encouragé à me lancer c'est vraiment le fait de le lire en Lecture Commune ;-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire