jeudi 29 juin 2017

Saga The Book of Ivy d'Amy Engen






Sur ma peau, l'alliance est comme un corps étranger qui me serre trop fort, qui emmure ma chair.




Titre Original : The Book Of Ivy
Éditeur : Lumen
Prix : 15€
Nombre de pages : 342 p. / 322 p.
Année de parution : 5 mars 2015 / 5 novembre 2015







Résumé :
Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.
J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.
Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.
Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? À la fois histoire d’amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes.




Mon avis :

J'ai beaucoup entendu parler de cette saga, j'avais prévu de la lire, mais pas tout de suite, et puis je me suis rendue chez une amie et comme à mon habitude quand je vois une bibliothèque, je ne peux pas m'empêcher de consulter les titres qu'elle compose. Et là, j'ai vu ce titre, j'ai demandé à mon amie si il était bien, et elle me l'a prêté en me donnant un avis succin. Je me suis donc plongée dedans dès ma lecture en cours terminée car j'étais curieuse de le lire et mon amie attendait mon avis. 

J'aime beaucoup la couverture avec ces phrases accrocheuses et qui je trouve représente bien le personnage principal et les situations dans laquelle elle se trouve au cours des deux tomes. Simple mais efficace.

Au début de ma lecture, je n'ai pu m'empêcher de comparer cette saga à deux univers bien connus et que j'aime beaucoup : La Sélection, pour le principe du mariage arrangé, de l'importance du personnage épousé par Ivy, de la vision qu'on les habitants de ce rituel annuel. Et Divergent pour justement ce côté rite annuel dans une ville isolé qui en plus te sépare de ta famille après le mariage. Ça m'a donc d'abord agacé en me disant ENCORE une dystopie calquée sur des univers connus, mais très vite j'ai changé d'avis. Certes The Book Of Ivy reprenait des codes connus de l'univers de la dystopie ce qui peut frustrer un peu, mais l'histoire de fond n'a rien a voir et devient vite passionnante. Pour preuve. Je ne cesse de dire que je lis rarement deux tomes d'une saga à la suite, or, pour cette saga, je n'ai pas pu m'empêcher d'enchaîner directement avec le second tome une fois le premier englouti. Pas que la fin avait un suspens insoutenable (du moins pas pour moi) mais juste que j'étais curieuse de connaitre l'avenir des personnages. J'ai d'ailleurs longuement hésité sur le fait de faire une chronique pour la saga ou une pour chaque tome. Et puis je me suis dit qu'une pour la saga se suffirait à elle même, que ça donnerait peut être envie tout comme à moi de dévorer les deux tomes à la suite, et puis comme ça, je n'aurais pas peur de dire trop ou trop peu, je pourrais vous donner un avis global sur la saga et non sur le tome. Ce roman mêle plusieurs histoires vengeance, amour, politique, manipulation, amitié, fraternité, famille et j'en passe. Dès le début on découvre une Ivy déterminée, avec un caractère bien trempé mais un souci également de ne pas décevoir. Comme dit dans le résumé, une mission lui a été confié, et elle a à cœur de la mener à bien, mais son caractère fait qu'elle n'est pas aussi docile que ce que certaines personnes attendent d'elle. C'est ce que j'ai aimé dans ce livre, nous n'avons pas une jeune fille niaise et sans personnalité. Elle essaye de réfléchir par elle-même, et ceci même si ce n'est pas comme ça qu'elle a été élevée. Elle est rebelle de la société sans l'être trop, elle ne cherche pas à sauver le monde et du coup, on arrive facilement à la comprendre, à s'identifier à elle, à se mettre à sa place. Cette saga m'a vraiment emportée, ce qui est étrange c'est que malgré le fait que je l'ai aimé et dévoré en un rien de temps, que j'avais toujours besoin de connaître la suite, ce n'est pas un coup de cœur. On suit nos personnages et leur évolution, dans le premier tome ils évoluent d'une certaine manière, la fin est un retournement de situation qui nous entraîne dans un second tome totalement différent du premier, et cette totale différence est ce qui fait le charme de la saga. L'auteure ne s'est pas contenté de rester dans une zone de confort et nous entraîne dans une autre aventure qui est une suite logique au premier tome. Bien que certains événements soient évidents dans les deux tomes, je dois avouer que d'autres m'ont surpris, ou alors les évidences étaient complétés de surprise ce qui mettait un peu de piquant à l'histoire. D'ailleurs le fin de cette saga fait partie des choses auxquelles je m'attendais mais avec une surprise à laquelle je ne m'attendais pas.

Mon coup de cœur pour cette saga va à Bishop, même si l'on y croise plusieurs personnages qui m'ont été sympathique, j'ai vraiment eu un coup de cœur pour ce personnage. 

Je vous conseille grandement cette saga, elle se lit vite, on se passionne rapidement pour l'histoire et surtout c'est une dystopie qui, même si elle ressemble à première vue à d'autres, vaut le détour. Alors si vous avez aimé Divergent, si vous avez aimé La Sélection et même si vous avez aimé Hunger Games, cette saga est pour vous ! Foncez !




Biographie : 
Amy Engel a passé son enfance dans divers pays du monde (Iran, Taïwan) et vécu un peu partout aux États-Unis, de la Californie à Washington D.C. 
Avant de se consacrer à plein temps à l'écriture, elle a exercé le métier d'avocate.
The Book of Ivy (2014) est son premier roman. 
Elle vit à Kansas City en Missouri avec son mari et ses deux enfants. 






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire