L'étrange bibliothèque d'Haruki Murakami



Je frappai à la porte, un toc-toc parfaitement ordinaire, pourtant résonnèrent alors partout alentour des échos sinistres, comme si j'avais cogné la porte de l'Enfer à l'aide d'une batte de base-ball.



Titre Original : Fushigi na toshokan
Éditeur : 10/18
Prix : 8.40€
Nombre de pages : 73 p.
Année de parution : 3 novembre 2016




Résumé :

Japon, de nos jours. Un jeune garçon se rend à la bibliothèque municipale. Jusqu'ici, rien que de très banal, le garçon est scrupuleux, il rend toujours ses livres à l'heure. Cette fois, pourtant, rien ne se passera comme prévu... Entre rêve et cauchemar, Haruki Murakami nous livre une nouvelle inédite, hypnotique, grinçante, superbement mise en images par la talentueuse illustratrice allemande Kat Menschik.



Mon avis :

Ça fait un moment que je veux lire un Murakami, j'entends tellement parler de cet auteur que je suis vraiment très curieuse ! Alors quand je suis tombée lors d'une bourse aux livres sur cette petite nouvelle garnie d'illustrations qui en plus parle d'une étrange bibliothèque. J'ai craqué !

J'aime beaucoup la couverture (elle est encore plus jolie en vraie qu'en photo) et les illustrations à l'intérieur donne encore plus de charme au roman en le transformant en objet livre.

Je pense que c'est l'une des histoires les plus étranges que j'ai pu lire. Pour le coup j'ai bien retrouvé dans ce roman le style japonais, on reconnait les origines de l'écrivain. Cette nouvelle est plus un conte que l'on pourrait se raconter le soir d'Halloween sous la couette éclairé d'une seule lampe de poche. L'histoire parle d'un petit garçon qui vient rendre ses livres à la bibliothèque, il demande alors à la bibliothécaire d'autres livres. Jusque là rien d'anormal. Sauf que, la direction que lui demande de prendre la bibliothécaire l'emmène dans une salle où il y rencontre un vieux monsieur assez étrange et assez insistant pour ne pas dire caractériel. Le garçonnet se retrouve alors dans les sous sols de la bibliothèque, mais savez-vous ce qu'il s'y passe dans ces sous-sol ? Et bien lui non plus ne le savait pas. Mais ce qui est sûr c'est qu'il s'y passe des choses vraiment, vraiment très étrange. Je ne vous en dirait pas plus car le roman étant très court, je pense qu'il faut vous laisser le plus de flou sur l'histoire possible. Mais ce qui est sûr c'est qu'il s'agit ici d'un petit conte horrifique qui pourrait effrayer certaines âmes sensibles au point de ne plus jamais leur faire mettre un pied dans une bibliothèque ! Promis les enfants, nous ne sommes pas tous comme ça !

Une petite nouvelle surprenante que j'ai pris plaisir à lire mais qui ne m'a pas particulièrement donné envie de lire une autre oeuvre de l'auteur. Mais qui sait ? Avec le temps je changerai peut être d'avis !





Biographie : 
Haruki Murakami est un écrivain japonais. Il étudie la tragédie grecque et ouvre un club de jazz à Tokyo avant de se consacrer à l'écriture. Ne supportant pas le conformisme de la société japonaise, il s'expatrie en Grèce, en Italie, puis aux États-Unis, en 1991, où il enseigne la littérature japonaise à l’Université de Princeton pendant quatre ans. En 1995, après le tremblement de terre de Kobe et l'attentat du métro de Tokyo, il décide de rentrer au Japon. Il rencontre le succès dès son premier roman, "Écoute le chant du vent" (1979), qui reçoit le prix Gunzo. L’œuvre d’Haruki Murakami oscille entre la pensée bouddhiste qui voit des répercussions à nos actions sur une échelle plus large et la chronique sociale dans un cadre fantastique.






Commentaires