120 battements par minute



Résumé :
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Début des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d'Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l'indifférence générale. 

Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par la radicalité de Sean.
Mon avis :


J'ai beaucoup entendu parler de ce film, notamment parce qu'il a été primé au Festival de Cannes. Je ne suis d'habitude pas du genre à foncer voir les films qui ont reçu des prix mais celui-ci avait retenu mon attention par quelques images vues par-ci par-là.


Comme le dit l'avertissement "des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs" et pour cause, ne vous fiez pas à l'affiche d'apparence joyeuse, ce film est bel est bien un drame. Non seulement je ne suis pas friande des films récompensés au Festival de Cannes, mais en plus, j'ai de gros à priori sur les films français. Pourtant, autant vous le dire tout de suite, ce film a su me convaincre.

On suit tout au long du film la communauté d'Act Up Paris au début des années 90, mais aussi le quotidien des minorités, et plus particulièrement des homosexuels atteint du sida. A cette époque, les militants n'étaient qu'une poignée et ne se sentaient pas aidés, de plus, nous n'étions pas assez informés des dangers de cette maladie qu'est le Sida. Ce n'était pas comme aujourd'hui où l'on nous assène des "sortez couvert" à tout bout de champs. A l'époque, l'épidémie avait commencé à atteindre la France et il était dur de faire bouger les choses... et les gens. C'est ce ressenti que nous avons tout au long de ce film, voir ces jeunes gens manifester, militer, pacifiquement ou non, pour qu'on leur vienne en aide. Mais aussi suivre certains personnages, s'attacher, s'adapter à leur quotidien de malade. 
Ce film informe, nous rappelle, la France a évolué, elle n'a pas toujours été comme nous la connaissons. Certains ont vécus des moments très durs, ont perdus des proches. Ce film reflète la réalité de cette maladie et du combat mené. J'ai beaucoup apprécié un passage où quelques images d'archives ont été habilement intégré au long-métrage. Si j'ai un défaut à donner à ce film, c'est que certains passages sont assez long. Le film dure quand même 2h20 et je pense qu'il aurait pu être raccourci d'une bonne demi heure. Mais, pour moi, l'apothéose de ce film est la fin, ou plus précisément le générique de fin. Je ne vous en dit pas plus, mais toute la salle de cinéma en est restée le souffle coupé, n'osant pas bouger, parler voire même respirer. 
Les acteurs sont formidables, car ils sont crédibles, à aucun moment je me suis dit "ça se voit qu'ils jouent un rôle". 
Ce film ne sera peut être pas apprécié de tous, certains seront plus sensible que d'autres, je vous conseille d'ailleurs de prendre un mouchoir si vous avez la larme facile. Pour vous résumer ce film en 3 mots : Saisissant, poignant, bouleversant.






Commentaires

  1. Un film dont j'entends de plus en plus parler et je compte bien le regarder. En plus, tu m'intrigues beaucoup avec ce générique de fin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah tu me diras ce que tu en as pensé quand tu l'auras vu ! :D Je suis curieuse de connaître ton avis !

      Supprimer
  2. C'est sans doute pour moi LE film de 2017.
    Ce film m'a fait passer par toutes les émotions possibles, du rire aux larmes, de la compassion à la révolte. Le jeu des acteurs est tout simplement époustouflant. C'est un très bon film français que je conseille à tout le monde, on y apprend aussi beaucoup de choses sur l'association qu'est Act Up-Paris.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord, les acteurs sont incroyables. Moi qui dénigre toujours les films français, qui leur trouve toujours de gros défaut, celui-ci n'en a pas. Il est juste incroyable et oui j'ai beaucoup aimé tout ce qu'on apprend sur Act Up Paris moi qui en connaissait quasiment rien avant de voir ce film.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire