Hide And Seek, saga complète de Yaya Sakugari


 S'il veut faire comme s'il ne s'est rien passé... Je ferai de même.


Titre Original : Himegoto Asobi
Éditeur : Taifu Comics
Prix : 8.99€
Nombre de pages : environ 190 p.
Année de parution : 1er tome : 9 juillet 2015



Résumé :

J’aimerai te connaitre mieux.

Shûji Tanihara est un homme que tout ennuie et qui vit avec la fille de son ex-femme. Il commence à s’intéresser à un nouvel arrivant qui fréquente sa boutique, le docteur Saji. Un jour Saji annonce à Shûji qu’il est gay. Shûji, toujours à l’affut de nouveauté et de distractions couche avec Saji par simple curiosité. Voici une histoire d’amour entre un médecin déterminé et un commerçant insensible, deux hommes que tout oppose.



Mon avis :

Je n'avais pas DU TOUT prévu de lire ce manga et ni même de tenter les yaoï et pourtant. Une amie avec qui je voyageais avait emmené ce manga avec elle et la curiosité a prit le dessus et j'ai demandé à lire le premier tome. J'ai trouvé l'histoire toute sympathique et j'ai donc demandé à prêter les autres tomes à mon amie.

Les couvertures sont assez parlantes sur ce qu'il va se passer, pas besoin de plus pour comprendre et j'aime beaucoup les couleurs choisies.

Avant tout, commençons par la définition d'un yaoï pour les incultes des mangas comme moi ou pour ceux qui ont la mémoire courte et qui ne savent plus exactement ce que c'est (comme moi aussi d'ailleurs). 
Yaoï : Ce terme est attribué pour des ouvrages traitant de relations homosexuelles entre garçons. Certains sont d'ailleurs très axés sur la relation sexuelle unissant les divers personnages. Parallèlement, les intrigues abordent tous les genres: fantastique, historique, policier etc... (source : http://www.manga-news.com)
Je ne vous cacherais donc pas que ce manga contient des scènes de sexe. J'ai donc commencé ce manga par pure curiosité et suis partie à la rencontre de ces deux personnages assez atypiques. Entre le commerçant qui élève la fille de son ex et le médecin qui tombe sous son charme au premier regard, cette histoire est assez surprenante. Surtout la suite car aux vues du caractère de Shûji on se demande comment tout ça va tourner. Pour un premier Yaoï je peux dire que ça m'a plu et que je pense peut être à en lire d'autre (C-Side si tu passes par là tu peux m'en préparer d'autres 😜). Les scènes de sexe ne prennent pas trop le pas sur l'histoire et tout est cohérent. Ça ne se passe pas trop vite, ni trop lentement. Tout a une logique et leur histoire suis un court tout à fait normal comme dans la vie de tous les jours.

Je me suis très vite attachée à ces personnages, notamment à la fille de Shûji que j'ai trouvé adorable.

Premier Yaoï et sûrement pas le dernier. Si vous avez peur de vous lancer dans ce genre je pense que celui-ci est très bien pour se lancer ! J'ai juste une petite critique à faire... 3 tomes c'est trop court ! Je veux en savoir plus ! Mais j'avoue que j'aime aussi l'idée de m'imaginer moi même la suite...




Biographie : 

Sakuragi Yaya commence sa carrière de mangaka en 1998 avec un oneshot intitulé Oujisama no Ren’ai Jijyou et publié aux éditions Shoubunkan. Spécialisée dans le yaoi, on la distingue très facilement des autres mangakas par son style graphique. C’est également une auteure qui a beaucoup d’humour et qui est douée pour créer des histoires originales.
Plusieurs de ses mangas ont eu pas mal de succès. Leur permettant en plus d’être en top des ventes, d’être adapté en CD Drama et licencié à l’étranger. Elle a également fait de très nombreuses illustrations pour des romans BL.

Dès 2009, ses mangas Nee, Sensei? et Soba ni Oitene sont tous deux licenciés en France et aux États-Unis. En 2012, sa célèbre et dernière série Yume Musubi, Koi Musubi est licenciée aux États-Unis, aux éditions Sublime. 










Commentaires