Puzzle (BD) de MIG et Franck Thilliez (adaptation du roman)




Règle numéro 1 : « Quoiqu’il arrive, rien de ce que vous allez vivre n’est la réalité. Il s’agit d’un jeu.»





Titre Original : /
Éditeur : Ankama
Prix : 19.90€
Nombre de pages : 216 p.
Année de parution : 2 décembre 2016



Résumé :

Ilan et Chloé, spécialistes des chasses au trésor, ont longtemps rêvé de participer à LA partie ultime : ce jeu mystérieux appelé Paranoïa.Le jour venu, ils reçoivent enfin la règle N°1 : Quoi qu'il arrive, rien de ce que vous allez vivre n'est la réalité. Il s'agit d'un jeu. Suivie de la règle N° 2 : L'un d'entre vous va mourir. Quand les joueurs trouvent un premier cadavre, la distinction entre jeu et réalité devient de plus en plus difficile à établir. Paranoïa peut alors commencer…

Mon avis :

J'avoue que jusqu'à maintenant je ne me suis jamais vraiment intéressée aux romans adaptés en BD mais j'ai eu l'occasion de lire cette adaptation et du coup je me suis dit "pourquoi pas ?".

La couverture est vraiment bien dans l'univers de l'histoire bien qu'il manque à mon goût un je ne sais quoi pour la rendre plus attrayante...

J'aime bien les romans de Franck Thilliez, et je dois avouer que j'avais commencé Puzzle il y a quelques temps et que je n'avais pas su accrocher à l'univers. L'écriture de Franck Thilliez me plaisait toujours mais je trouvais que dès le début il y avait des longueurs que je ne parvenais pas à lire sans m'ennuyer un peu. Alors avoir cette BD m'a permis de m'encourager à aller plus loin dans l'histoire car les longueurs du romans sont moins présentes. J'ai beaucoup aimé la façon dont le roman a été "résumé", je pense que les bonnes parties ont été coupées pour intéresser le lecteur et ne pas l'ennuyer. Les dessins montrent également les moments les plus croustillants du roman. Malheureusement, je n'ai pas d'avantage accroché à l'univers ici. L'histoire était intéressante mais trop superficielle à mon goût, par moment je ne la trouvais pas assez creusée et par d'autres je la trouvais tirée par les cheveux et je dois avouer que ce que j'ai vraiment le moins aimé c'est la chute du roman. Ma seule réaction a été "ah...ok." Une petite déception, je pense que l'auteur aurait là encore pu creuser un peu plus loin dans son idée qui en soit n'était pas totalement mauvaise.
Côté graphisme, je ne suis pas fan du coup de crayon de MIG mais j'ai bien aimé l'ambiance donnée par les couleurs. La palette est essentiellement composée de bleu, noir, blanc et rouge. Ce qui rend l'ambiance plus oppressante et marque plutôt bien les moments plus glauques...

Du coup, je ne pense pas retenter de lire le roman, à présent je connais la chute et je sais que je n'accroche pas à l'univers je pense qu'il est donc inutile de persister. Maintenant je ne sais pas si c'est le format BD qui fait que j'ai trouvé l'histoire trop superficielle, mais si on ne prend en compte que le côté BD et non le côté roman -que je n'ai de toute façon pas lu en entier-, mon avis reste le même. Je pense que le scénario aurait pu être un peu plus creusé, et je trouve vraiment ça dommage...



Biographie : 
MIG :Migouze grandit et fait des études à l’E.S.A.A.T. de Roubaix où il obtient un BT option dessin animé (1993) et un BTS EVEC (1995). En 1994, il effectue un stage chez EURO EFFET où il travaille sur un projet de dessin animé tiré des aventures de « Jérôme Moucherot » de François Boucq. En 1999, il crée avec 3 autres dessinateurs de la région lilloise le fanzine de BD "THE END". C’est lors d’une dédicace qu’il rencontre le scénariste Hervé Richez avec qui il développera 2 séries chez BAMBOO dans la collection Grand Angle: "Sal Lawry" (2 tomes) et "Le Messager" (6 tomes). En 2006, eu’ ch’Mig participe au collectif "RAOUL en imaches" (imbroglio) in illustrant eu’l canshon de Raoul de Godewarsvelde avec sin pote Xavier Bétaucourt. En 2010, on le retrouve dans le collectif "62 Auteurs de Boulogne Dessiné" (Les Amis de la BD) et dans "Ces savants qui ont changé le monde", un coffret regroupant 2 albums où figurent les bandes dessinées qu’il a réalisé pour le magazine Science et Vie Junior. 
2011 s’annonce comme un tournant pour lui puisqu'il développe enfin ses propres projets de A à Z, sans pour autant tourner le dos aux collaborations avec d’autres auteurs!  

Franck Thilliez : D'abord passionné de cinéma, il devient ingénieur spécialisé dans les nouvelles technologies et l'informatique. Il allie cette passion à son goût pour les thrillers pour donner naissance à son premier roman, "Train d’enfer pour Ange rouge"  qui a été nominé au Prix SNCF du polar français 2004. Le succès rencontré depuis "La Chambre des morts" lui a permis de cesser son travail d'informaticien à Sollac Dunkerque pour se consacrer exclusivement à son travail d'écriture."Le syndrome [E]", sorti en octobre 2010, est le premier volume d'un diptyque consacré à la violence, bientôt suivi par "Gataca," sorti en avril 2011. Grand passionné de thriller à l'instar de 8 mm de Joel Schumacher où l'on retrouve dans ses romans quelques clins d'œil. L'atmosphère de ses livres est bien similaire à ce que l'on peut ressentir dans ce genre de film glauque. Son inspiration en est évidente, et ajoutée à son imagination débordante, sa plume conduit à des romans vraiment captivants. "La Chambre des morts" est adapté au cinéma en 2007 par Alfred Lot. Malgré un certain succès critique, le film connaît en salles une réussite mitigée. "La Forêt des ombres" est en cours d’adaptation cinématographique par Julien Leclercq. Dans un communiqué publié sur son site internet et relayé par Deadline, Franck Thilliez annonce que le producteur des films de Wes Anderson, Indian Paintbrush, a acquis les droits de la série de livres mettant en scène les personnages Franck Sharko et Lucie Henebelle, soit cinq ouvrages, "La Chambre des morts", "La mémoire fantôme", "Le Syndrome E", "Gataca" et "Atomka." Franck Thilliez est membre du collectif d'artistes "La Ligue de l'Imaginaire". Il a également écrit le scénario de deux téléfilms.



Commentaires

  1. Même s'il y a des longueurs, je compte bien lire le roman d'abord... Malgré les bémols cités.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai un gros problème avec les longueurs, du coup ça me gêne facilement, donc peut être que toi tu auras moins ce sentiment ;-)

      Supprimer
  2. Ah pour ma part, ce roman m'intéresse depuis un moment! Je ne pense pas me pencher sur la BD avant :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu l'apprécieras si tu le lis ^^

      Supprimer
  3. Contrairement à toi j'avais beaucoup aimé Puzzle du coup faudra que je jette un oeil à cette BD un jour.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire