Le premier jour de Marc Levy



L'humilité la plus sincère pour un scientifique est d'accepter que rien n'est impossible


Titre Original : /
Éditeur : Robert Laffont
Prix : 21€
Nombre de pages : 500 p.
Année de parution : 25 juin 2009


Résumé :

Un étrange objet trouvé dans un volcan éteint va révolutionner tout ce qu’on croit savoir de la naissance du monde. Il est astrophysicien, elle est archéologue. Ensemble, ils vont vivre une aventure qui va changer le cours de leur vie et de la nôtre.


Mon avis :

Il y a une dizaine d'années, si on m'avait demandé qui était mon auteur préféré (à part J.K. Rowling bien sûr), je vous aurais répondu Marc Levy. Pour la simple et bonne raison qu'à l'époque je sortais d'une période de vide littéraire et que c'est cet auteur qui m'a redonné goût à la lecture. J'ai commencé à découvrir Marc Levy avec "Et si c'était vrai..." et très vite j'ai voulu découvrir ses autres livres. J'ai l'ai suivi à chaque sortie d'un nouveau roman, j'en ai même plusieurs dédicacés. Puis il y a eu "Les enfants de la liberté", première déception pour moi, je n'ai pas su aller au delà de quelques malheureux chapitres. Mais, comme c'était un roman spécial, j'ai décidé de ne pas accorder d'importance à cette déception et de lire son roman suivant "Le voleur d'ombres". Encore une fois une déception en ce qui me concerne. L'idée de base était tellement bonne mais si mal exploitée ! C'est là que j'ai pris mes distances avec Marc Levy. Je me suis dit que j'avais peut être besoin de lire autre chose pendant un moment, de découvrir autre chose. Ça n'a pas empêché mes proches de m'en offrir quelques uns et moi d'en acheter également quelques uns. Dernièrement, j'avais envie de quelque chose de léger, et de redécouvrir la plume de cet auteur que j'ai tant aimé, et j'ai décidé de sortir Le premier jour de ma pile à lire...

J'aime beaucoup cette couverture, j'aime beaucoup les lever/coucher de soleil en même temps, qui colle très bien avec l'une des premières phrases du roman qui revient régulièrement.

Nous entrons donc dans un univers assez scientifique, dans l'univers d'une archéologue et d'un astrophysicien. Dans une première partie du livre, nous les suivons séparément, chacun de leur côté, qui mènent leur vie. Et puis, comme on s'en doute, une rencontre, une quête.
Et là est tout le problème. Ces quelques mots que je viens d'écrire : "comme on s'en doute". C'est là le gros problème qui s'est posé à moi avec ce livre. J'ai très vite retrouvé la plume de Marc Levy, son écriture assez poétique par moment, certaines phrases que j'ai trouvé magnifique. Mais au bout de 50 pages à peine, j'avais quasiment tout deviné de l'intrigue. Le souci, c'est que le livre fait 500 pages. Et malheureusement, je n'ai pas réussi à restée aussi passionnée tout au long du bouquin. Au bout de 100 pages, j'ai fini par sauter des passages. Je ne lisais plus que la première phrase des paragraphes et les dialogues. Le pire dans cette histoire, c'est que malgré tout j'ai tout compris ! Pourtant, ce roman avait tout pour me plaire, le sujet m'intéressait vraiment, l'écriture de Marc Levy était toujours aussi belle mais... J'ai trouvé que les personnages principaux manquaient cruellement de saveur, j'ai trouvé que l'intrigue était beaucoup trop prévisible, et j'ai trouvé les descriptions scientifiques plates et ennuyeuses. Je me suis forcée à "finir" ce roman, j'aimais vraiment la plume et l'histoire mais le développement n'a pas réussi à m'accrocher. Malgré tout je voulais connaitre le fin mot de l'histoire.

Le seul personnage qui m'a vraiment plu dans cette histoire est Walter, le collègue d'Adrian.

C'est encore une déception pour moi, et je viens de renoncer à relire du Marc Levy un jour. Je pense que ses romans ne sont juste plus pour moi. J'aime toujours sa façon d'écrire mais je n'adhère plus à ses histoires. Je trouve ça dommage, mais après tout je pense que nous fonctionnons tous par période, et que nous changeons tous de goût au fil du temps. Mais je me pose la question, est-ce qu'en relisant les vieux Marc Levy que j'avais aimé, j'aimerais autant qu'à l'époque ? C'est une expérience que j'ai envie de tenter mais qui me fait peur également. J'ai peur de ne plus aimer ces romans que j'ai adoré. Est-ce que vous avez déjà tenté l'expérience ?
Sinon autre question, pour ceux qui auraient lu "Le premier jour" et "La première nuit", quelqu'un voudrait bien me faire un résumé de "La première nuit" pour que j'ai vraiment le fin mot de l'histoire ? Je n'aurais pas le courage de le lire... Merci d'avance !


Biographie : 

Après avoir passé six ans à la Croix Rouge et dirigé un cabinet d’architectes, Marc Levy publie son premier roman Et si c’était vrai aux Éditions Robert Laffont en 2000. Ce roman connaît un succès immédiat en France ainsi qu’à l’étranger, et est adapté au cinéma en 2005 par Dreamworks. 

Depuis Marc Levy a écrit 15 romans (dont plusieurs qui ont été adaptés)

Il est traduit en 49 langues, et les ventes de tous ses romans ont dépassé les 30 millions d'exemplaires dans le monde. 

Marc Levy a co-écrit et réalisé un court métrage pour Amnesty International, La lettre de Nabila, en 2003 et il a écrit des chansons pour différents artistes dont Johnny Hallyday.







Commentaires

  1. Dommage cette déception, on est toujours triste de ne pas apprécier un livre ... surtout si gros.
    Bonne soirée, FLaure

    RépondreSupprimer
  2. Dommage pour la déception :/ C'est un auteur que je n'ai encore jamais lu et qui ne me tente pas trop en fait. ^^

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire