A cloche-coeur de Marie-Florence Ehret


Ma mère, elle dit que l'orthographe, c'est le luxe de la langue, que la langue est à tout le monde et qu'il serait dommage de priver le monde de luxe...
Titre Original : /
Éditeur : Rageot (Cascade)
Prix : /
Nombre de pages : 120 p.
Année de parution : 1er janvier 1990

Résumé :


Pierre a douze ans. Il n'adore pas vraiment lire ni écrire, mais il aime bien parler.
Il parle de tout : de ses parents, du collège, des copains, des filles, et surtout d'Elle, dont il ne sait rien et à qui il est prêt à tout donner ou presque... y compris son cœur.


Avis :

Petite lecture rapide et imprévue. Que dis-je, petite relecture. Ce roman est l'un des romans de mon enfance. L'édition que je possède a une histoire et ce livre avec. Quand j'avais une petite dizaine d'années (plus proche des 8/9 que des 11), ma meilleure amie venait dormir chez moi, on se faisait bien souvent une session lecture avant de dormir. Et je me souviens qu'elle avait emprunté ce livre, qu'elle l'avait adoré et me l'avait conseillé. Alors, je l'ai emprunté et je l'ai moi aussi adoré. Quelques années plus tard, notre petite bibliothèque de ville s'est transformée en médiathèque et a été informatisé. Comme dans tout déménagements, un tri a été fait et certains livres ont été désherbés. Une petite braderie de livres a été organisé par la médiathèque et ce livre en faisait parti. Je n'ai pas pu résister à l'envie de l'acheter, récupérer ce souvenir et le garder. Je n'avais pas rouvert ce livre depuis mon enfance. Il se contentait d'être là, dans ma bibliothèque, à me rappeler mes souvenirs d'enfance. Et puis, l'occasion de le relire s'est présenté grâce au challenge d'Azilis "Un mot des titres".

Soyons franc, la couverture est pas terrible, mais elle est bien dans le style de l'époque où il est sorti.

Et bien, on peut dire que cette relecture a été utile, en relisant je me suis rendue compte que je ne me souvenais d'absolument rien. Dans ce petit roman, on découvre le personnage de Pierre, un enfant qui va encore au collège et qui nous raconte son quotidien. Ses parents sont séparés et il doit une semaine sur deux aller chez l'un ou chez l'autre. Pas très facile à gérer, mais il s'y fait facilement, il est proche de ses deux parents d'une manière différentes. Il n'est pas spécialement bon élève, mais n'est pas mauvais non plus, l'école ce n'est pas sa passion, surtout qu'à son âge, ce qui commence à l'intéresser, ce sont les filles. On a tous connu cette période au collège où les cours ce n'était pas vraiment le plus important. On découvre les premiers émois de Pierre, ses premières déceptions, et on le suit dans l'évolution de ses sentiments. Le roman est écrit comme si on lisait son journal intime. C'est donc très facile à lire, il écrit comme il parle.

Ce n'est pas le roman du siècle, mais il est mignon et me rappelle des souvenirs. J'ai passé un très bon moment à me replonger dans cette histoire et à tout redécouvrir.


Commentaires

  1. Je ne connaissais pas, mais ça a l'air en effet tout mignon :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si lire de la jeunesse ne te dérange pas je te le conseille :)

      Supprimer
  2. C'est super de relire les romans de son enfance et de toujours passer un aussi bon moment avec. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! :D Il fautdrait que je retente avec d'autres romans...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire